22 juin 2017 / 16:10 / dans 3 mois

Le pétrole et la santé sortent l'Europe du rouge

Les principales Bourses européennes ont passé jeudi une bonne partie de la séance dans le rouge avant de se stabiliser grâce à un rebond des cours du pétrole. Le CAC 40 a finalement pris 0,15% (7,67 points) à 5.281,93 points. À Francfort, le Dax a gagné lui aussi 0,15% tandis qu'à Londres, le FTSE reculait de 0,11%. /Photo d'archives/REUTERS/Suzanne Plunkett

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont passé jeudi une bonne partie de la séance dans le rouge avant de se stabiliser grâce à un rebond des cours du pétrole, qui ont enfin quitté des creux de sept mois, et à la forte performance du secteur de la santé.

A l‘heure de la clôture en Europe, le baril de Brent de mer du Nord prend autour de 1,7% pour se rapprocher de 46 dollars et le brut léger américain gagne 1,4%, juste au-dessus de 43 dollars.

L‘anémie persistante des cours du pétrole a longtemps réduit l‘appétit des investisseurs pour le risque jusqu‘à ce sursaut tardif, qui ne suffira pas à faire disparaître les craintes concernant la surabondance de l‘offre.

Autre frein pour les marchés financiers, les doutes sur la poursuite de la normalisation des politiques monétaires qui contrarient le secteur bancaire, dont l‘indice sectoriel européen a cédé 0,55%.

Le CAC 40 a finalement pris 0,15% (7,67 points) à 5.281,93 points. À Francfort, le Dax a gagné lui aussi 0,15% tandis qu‘à Londres, le FTSE reculait de 0,11%.

L‘indice EuroStoxx 50 de la zone euro a pris 0,04%, le FTSEurofirst 300 0,06% et le Stoxx 600 0,01%.

A la hausse, le secteur de la santé (+2%) s‘est distingué dans le sillage de la progression du compartiment mercredi soir à Wall Street où l‘indice S&P de la santé a gagné 1,23%.

Les valeurs pharmaceutiques sont portées par des informations de presse selon lesquelles l‘initiative de Donald Trump en vue de faire baisser les prix des médicaments ne serait pas aussi défavorable au secteur qu‘on le pensait jusqu‘alors. Le Sénat américain présente jeudi son texte de réforme du secteur de la santé.

Dans ce contexte, Sanofi a pris 2,4%, la plus forte progression du CAC derrière ArcelorMittal (+3,1%).

A Londres, Imagination Technologies s‘est envolé de plus de 16%. Le spécialiste britannique des processeurs graphiques, en conflit avec son plus gros client, Apple, s‘est mis en vente.

Sur le marché des changes, le dollar est stable face à un panier de devises de référence. L‘euro, lui, cède un peu de terrain face au billet vert, autour de 1,1153 dollar.

Les doutes sur les perspectives d‘inflation pèsent par ailleurs sur les rendements obligataires, celui du Bund allemand de référence à 10 ans retombant pour un temps sous 0,25%.

A l‘heure de la clôture en Europe, les indices de Wall Street évoluent en hausse modérée, bénéficiant eux aussi du rebond des cours du pétrole. Altice USA grimpe de 5,3% pour la première séance de cotation de la filiale américaine de la holding de Patrick Drahi.

Patrick Vignal, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below