Vivendi a fait appel de la décision de l'Agcom en Italie

lundi 19 juin 2017 18h10
 

MILAN (Reuters) - Vivendi a fait appel du jugement de l'autorité italienne des communications Agcom concernant ses participations dans Mediaset et Telecom Italia, a rapporté lundi une source proche du dossier.

En avril dernier, l'Agcom a donné un an au groupe de médias français pour réduire sa participation soit dans Telecom Italia, soit dans Mediaset pour être en conformité avec le droit de la concurrence local.

Il lui avait demandé de présenter un "plan d'action spécifique" dans les 60 jours. La date limite fixée expire cette semaine.

Vivendi est le premier actionnaire de Telecom Italia, avec 24% de l'opérateur télécoms, et il détient également 28,8% de Mediaset, premier diffuseur italien privé.

Une source avait indiqué début juin que Vivendi envisageait de limiter provisoirement ses droits de vote dans Mediaset tout en s'apprêtant à faire appel du jugement.

Les sources ont dit que Vivendi arguerait du fait qu'il ne contrôle pas Mediaset et que la décision de l'Agcom constitue un obstacle à la constitution d'un large pôle réunissant ses activités médias et télécoms.

Alors que le marché a spéculé sur les participations que Vivendi réduira, les sources ont indiqué que l'objectif du groupe restait de bâtir un géant des médias en Europe du Sud.

(Stefano Rebaudo, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison)

 
Vivendi a fait appel du jugement de l'autorité italienne des communications Agcom concernant ses participations dans Mediaset et Telecom Italia. En avril dernier, l'Agcom a donné un an au groupe de médias français pour réduire sa participation soit dans Telecom Italia, soit dans Mediaset pour être en conformité avec le droit de la concurrence local. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau