19 juin 2017 / 13:44 / dans 4 mois

Qatar Airways maintient son plan de croissance malgré la crise

Le boycott de quatre pays arabes n'arrêtera pas la croissance de Qatar Airways ni ses projets d'expansion de sa flotte, a déclaré lundi à Reuters le directeur général de la compagnie, qui dit observer un rebond de sa demande après un repli initial lié à sa mise au ban régionale. /Photo prise le 12 juin 2017/REUTERS/Naseem Zeitoon

PARIS (Reuters) - Le boycott de quatre pays arabes n‘arrêtera pas la croissance de Qatar Airways ni ses projets d‘expansion de sa flotte, a déclaré lundi à Reuters le directeur général de la compagnie, qui dit observer un rebond de sa demande après un repli initial lié à sa mise au ban régionale.

L‘Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l‘Egypte ont rompu le 5 juin leurs relations diplomatiques avec le Qatar et ont fermé leur espace aérien aux avions de Qatar Airways, contraignant ces derniers à des détours coûteux.

“Il y a eu un impact financier”, a déclaré Akbar al Baker dans une interview accordée à bord d‘un Boeing 777 de la compagnie au salon du Bourget.

“Nous avons eu beaucoup d‘annulations, particulièrement de la part des quatre pays qui font ce blocus illégal, mais nous avons trouvé de nouveaux marchés et c‘est notre stratégie de croissance”, a-t-il dit, ajoutant que les passagers revenaient vers la compagnie après avoir été dans un premier temps dissuadés par le boycott.

Le Qatar s‘est tourné vers l‘Organisation de l‘aviation civile internationale (OACI) mais Akbar al Baker s‘est dit déçu par le manque de réaction de cette agence des Nations unies chargée de veiller au respect de la Convention de Chicago sur le droit aérien international.

“Je ne pense pas qu‘elle ait suffisamment agi, je ne pense pas qu‘elle ait pris ce problème très sérieusement”, a déclaré Akbar al Baker.

Qatar Airways a de nombreuses opportunités de croissance ailleurs que dans le Golfe, a-t-il poursuivi, citant en exemple les nouvelles liaisons ouvertes ce mois-ci vers Dublin, Skopje et Sarajevo.

“Nous n‘allons pas reporter (la réception du) moindre de nos avions (...) Nous poursuivons nos livraisons d‘avions au même rythme car nous y sommes contraints contractuellement”, a dit Akbar al Baker, ajoutant que sa compagnie discutait d‘une augmentation de ses capacités de fret.

Qatar Airways veut toujours prendre une participation dans la compagnie italienne Meridiana même s‘il reste “quelques points à régler”, a-t-il déclaré.

Elle n‘est en revanche pas intéressée par Alitalia, à la recherche d‘un repreneur en raison de ses difficultés financières malgré la présence à son capital de la compagnie des Emirats arabes unis, Etihad.

“Nous ne souhaitons pas regarder les comptes car je sais dans quel état elle a été laissée par l‘une des compagnies qui avait si envie de la redresser et a échoué”, a dit Akbar al Baker.

Qatar Airways prévoit de créer une compagnie indienne à part entière dotée d‘une centaine d‘appareils pour effectuer des liaisons intérieures en Inde, qui a récemment ouvert son ciel aux investisseurs étrangers.

Qatar Airways va bientôt demander une licence d‘exploitation, a dit Akbar al Baker, sans plus de précisions.

Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below