Boeing et Airbus réclament plus de moteurs à CFM, dit GE

lundi 19 juin 2017 10h36
 

PARIS (Reuters) - Boeing et Airbus réclament à CFM International 800 moteurs d'avions supplémentaires pour la période 2018-2020, répartis entre l'actuel CFM56 et le nouveau modèle LEAP, a déclaré lundi le patron de GE Aviation.

CFM, co-propriété du français Safran et de l'américain General Electric, fournit des moteurs en exclusivité pour la famille des 737 MAX de Boeing. Il est en concurrence avec Pratt & Whitney pour les moteurs des A320neo d'Airbus.

S'exprimant au salon aéronautique du Bourget, David Joyce, directeur général de GE Aviation, a refusé de préciser la répartition des modèles demandés mais il a annoncé que CFM allait accélérer la production du LEAP pour répondre à la demande.

"Cela signifie que nous ralentissons la réduction du CFM, que nous descendons cette pente plus lentement en même temps que nous accélérons la montée en puissance du LEAP", a-t-il dit à la presse.

CFM ne modifie pas cependant son objectif de produire 1.400 CFM56 et 500 LEAP cette année, a-t-il ajouté.

"Donc le match est commencé et nous nous sentons prêts", a dit David Joyce.

Safran a déclaré l'an dernier que CFM comptait atteindre une production annuelle de 2.000 moteurs en 2020.

(Tim Hepher; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

 
Boeing et Airbus réclament à CFM International 800 moteurs d'avions supplémentaires pour la période 2018-2020, répartis entre l'actuel CFM56 et le nouveau modèle LEAP, a déclaré lundi le patron de GE Aviation. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau