Les syndicats de Tati partagés sur les offres de reprise

jeudi 15 juin 2017 14h48
 

PARIS (Reuters) - Les délégués syndicaux de Tati, qui multiplient les actions pour inciter la direction de leur groupe à participer au plan de sauvegarde de l'emploi des salariés, se sont déclarés jeudi partagés sur les offres des repreneurs.

Les repreneurs avaient jusqu'à minuit mercredi pour déposer une offre ferme sur la reprise d'Agora Distribution qui regroupe les enseignes Tati, Giga Store, Fabio Lucci et Degrif'Mania.

Les deux offres les plus prometteuses, selon les syndicats, émanent du groupe Gifi et d'un consortium composé de Centrakor, Stokomani, Maxi Bazar et la Foir'Fouille.

Les repreneurs ont modifié leurs propositions mercredi pour reprendre davantage de salariés et de magasins.

Gifi, enseigne de vente d'articles pour la maison, projette d'engager 1.428 salariés sur les 1.700 que compte Agora Distribution, soit 128 de plus que dans son offre initiale. Il souhaite aussi reprendre 135 points de vente sur les 140 du groupe.

Le consortium propose, quant à lui, de reprendre 1.298 salariés, soit 40 de plus que dans l'offre précédente, et 98 magasins contre 95 auparavant, ont confirmé les syndicats.

Les deux offres prévoient aussi d'assurer la pérennité des emplois pendant deux ans et d'abonder le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) de 2 millions d'euros.

La CFDT se dit satisfaite des offres et avance une préférence pour le repreneur Gifi.

"Elle reprend l'enseigne de Tati à l'identique. On est très attaché à la marque", a expliqué Khalida El Mir, déléguée syndicale CFDT.   Suite...

 
Les délégués syndicaux de Tati, qui multiplient les actions pour inciter la direction de leur groupe à participer au plan de sauvegarde de l'emploi des salariés, se sont déclarés jeudi partagés sur les offres des repreneurs. /Photo prise le 4 mai 2017/REUTERS/Christian Hartmann