La BoE semble se rapprocher d'une hausse des taux

jeudi 15 juin 2017 14h21
 

par David Milliken et Andy Bruce

LONDRES (Reuters) - La Banque d'Angleterre (BoE) a surpris les marchés jeudi lorsqu'elle a dit que trois de ses membres étaient favorables à une hausse des taux en dépit des signes de ralentissement de la croissance en Grande-Bretagne.

Ian McCafferty et Michael Saunders ont fait cause commune avec Kristin Forbes, la première à avoir ouvertement demandé que la BoE revienne sur sa décision de baisser les taux en août dernier, décision qui faisait suite au référendum britannique en faveur d'une sortie de l'Union européenne.

Le gouverneur Mark Carney et quatre autres responsables ont voté pour le maintien du taux d'intervention à 0,25%.

Le sterling a pris près d'un cent contre le dollar et le rendement de l'emprunt britannique à 10 ans a gagné huit points de base en réaction à ces déclarations.

Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à ce que seule Kristin Forbes, dont le mandat au sein du comité de politique monétaire (MPC) expire à la fin du mois, vote une nouvelle fois pour une hausse des taux, surtout au vu du ralentissement de la croissance de l'économie britannique observé au premier trimestre.

"C'est étonnant que trois membres aient voté une hausse des taux cette fois-ci alors qu'il semble que la période de croissance économique plus faible soit appelée à durer et alors qu'on a encore eu des témoignages cette semaine d'une croissance des salaires molle", dit Philip Shaw, économiste d'Investec. "Dans une telle situation, on peut se demander d'où proviendront les pressions inflationnistes à long terme".

La Réserve fédérale américaine a relevé les taux mercredi, en dépit de quelques statistiques pas très vigoureuses, et a laissé entendre qu'elle était prête à le faire encore une fois d'ici la fin de l'année.

La BoE a déclaré que l'accélération de l'inflation le mois dernier à 2,9% signifiait qu'elle dépasserait probablement 3% cet automne, soit un niveau nettement supérieur à son objectif de 2% et à ses prévisions fournies il y a seulement quelques semaines.   Suite...

 
La Banque d'Angleterre (BoE) a maintenu jeudi son taux directeur inchangé mais n'a jamais paru aussi proche d'un relèvement depuis 2007 après le vote de trois de ses responsables en faveur d'un resserrement monétaire. /Photo prise le 19 avril 2017/REUTERS/Hannah McKay