15 juin 2017 / 07:57 / il y a 2 mois

Les Bourses en Europe dans le rouge, l'euro recule

Les principales Bourses européennes reculent nettement jeudi à l'ouverture. À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,89% (46,44 points) à 5.196,65 points vers 07h40 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,51% et à Londres, le FTSE abandonne 0,6%. /Photo d'archives/Régis Duvignau

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes reculent nettement jeudi à l'ouverture, pénalisées notamment par les ressources de base et les télécoms, tandis que l'euro cède du terrain face au dollar au lendemain de l'annonce par la Réserve fédérale américaine d'un nouveau resserrement de sa politique monétaire.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,89% (46,44 points) à 5.196,65 points vers 07h40 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,51% et à Londres, le FTSE abandonne 0,6%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro perd 0,79%, le FTSEurofirst 300 0,5% et le Stoxx 600 0,54%.

Pratiquement tous les indices sectoriels sont dans le rouge. Celui des ressources de base cède 1,3% avec un recul des cours du cuivre et celui des télécoms perd 1,2% avec notamment un repli de 1,65% pour Orange, la plus forte baisse d'un CAC 40 intégralement en territoire négatif derrière Airbus (-1,72%).

La lanterne rouge du SBF 120 est pour Soitec, qui perd plus de 3% après des résultats annuels mal accueillis.

Sur le marché des changes, l'euro recule de 0,26% face au billet vert, autour de 1,1188 dollar.

Les cours du pétrole sont orientés à la baisse sur fond de craintes persistantes sur une surabondance de l'offre.

La Réserve fédérale américaine a, comme attendu, annoncé mercredi une nouvelle hausse de taux, affichant ainsi sa confiance dans l'économie américaine. Elle a aussi précisé les modalités techniques de la réduction progressive de son bilan, qu'elle doit lancer cette année, peut-être dès septembre.

Wall Street, qui avait largement anticipé ces annonces, a fini mercredi en ordre dispersé, freinée par la baisse des cours du brut et la chute du secteur de l'énergie.

La Bourse de New York était fermée quand le Washington Post a rapporté, en citant des responsables anonymes, que Donald Trump faisait l'objet d'une enquête pour entrave présumée à la justice par le procureur spécial Robert Mueller, nommé pour diriger l'enquête sur une possible ingérence russe dans la campagne présidentielle de 2016 et une éventuelle collusion des équipes du candidat avec la Russie.

Si les accusations pesant sur Donald Trump ont peu de chances de déboucher sur des poursuites, étant donné l'immunité relative dont bénéficie le président, elles pourraient servir de motif à un processus d'"impeachment" (destitution).

La Bourse de Tokyo a cédé 0,26% et l'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) recule de 0,78%.

Plutôt que la hausse des taux aux Etats-Unis, les marchés asiatiques retiennent surtout la statistique publiée mercredi sur les prix à la consommation américains, qui ont enregistré en mai un recul inattendu, ramenant l'inflation en rythme annuel à 1,9%.

Ces chiffres entraînent une diminution des anticipations d'une troisième hausse des taux d'ici à la fin de l'année.

Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below