Les ventes de H&M en deçà des attentes, le titre baisse

jeudi 15 juin 2017 11h14
 

STOCKHOLM (Reuters) - L'enseigne suédoise de prêt-à-porter H&M a annoncé jeudi des ventes inférieures aux attentes en mai et a dit avoir fait face à des conditions difficiles sur de nombreux marchés au début de ce mois, ce qui entraîne une baisse de plus de 3% de son titre en Bourse.

L'action H&M, qui a perdu 16% depuis le début de l'année, abandonnait encore 3,7% à 08h55 GMT, à un plus bas de cinq ans et demi. Le titre figure parmi les plus fortes baisses de l'indice EuroFirst 300. L'action sous-performe largement le titre de son concurrent, l'espagnol Inditex, maison mère de Zara, en hausse de 9% depuis le début de l'année.

"H&M a déçu les attentes du marché sur la tendance des ventes depuis plusieurs mois maintenant", a commenté Anne Critchlow, analyste chez Société Générale.

Au cours de l'année écoulée, le deuxième distributeur mondial d'articles de confection a raté à plusieurs reprises le consensus sur ses ventes et son bénéfice a été sous pression en raison d'importants investissements et de la concurrence des nouveaux acteurs en ligne, souvent bon marché.

Le groupe suédois, qui a connu des décennies de forte croissance, a fait état d'une hausse de 4% de ses ventes en monnaie locale sur un an en mai.

Ce chiffre est cependant inférieur aux attentes des analystes qui prévoyaient une croissance de 6%.

"Au premier semestre, les ventes ont été affectées par des conditions de marché difficiles dans plusieurs pays", a expliqué dans un communiqué le groupe, qui est toujours contrôlé par la famille fondatrice, les Persson.

H&M souligne cependant que ses ventes se sont considérablement améliorées dans la deuxième partie du mois de mai.

Les ventes nettes trimestrielles de H&M ont atteint 51,4 milliards de couronnes (5,27 milliards d'euros) en mai, dernier mois du deuxième trimestre de l'exercice décalé du groupe suédois, contre 46,9 milliards un an plus tôt.   Suite...

 
L'enseigne suédoise de prêt-à-porter H&M a annoncé jeudi une hausse de 4% de ses ventes en monnaie locale sur un an en mai, une croissance inférieure aux attentes du marché. /Photo prise le 3 juin 2017/REUTERS/Ints Kalnins