14 juin 2017 / 15:56 / il y a 2 mois

Enquête de l'UE contre Nike, Universal Studios et Sanrio

La Commission européenne a annoncé mercredi l'ouverture de trois enquêtes contre Nike, Universal Studios (groupe Comcast) et Sanrio afin de déterminer si ces groupes ont bloqué illégalement certaines ventes transfrontalières ou interdit à certains distributeurs en ligne de vendre leurs produits. /Photo d'archives/Lucy Nicholson

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne a annoncé mercredi l'ouverture de trois enquêtes contre Nike, Universal Studios (groupe Comcast) et Sanrio afin de déterminer si ces groupes ont bloqué illégalement certaines ventes transfrontalières ou interdit à certains distributeurs en ligne de vendre leurs produits.

Cette initiative fait suite à une enquête menée pendant un an par l'autorité européenne de la concurrence concernant les pratiques sur le commerce électronique de quelque 1.900 entreprises en Europe, dans le cadre d'une stratégie plus large visant à stimuler le commerce en ligne et la croissance économique dans le bloc.

L'enquête a révélé que certaines entreprises n'autorisaient la vente de leurs produits en ligne qu'uniquement par des distributeurs présélectionnés tandis que d'autres pratiquaient des restrictions sur les prix et même des interdictions de vente sur internet pour bloquer certains vendeurs.

"Nous allons examiner si les pratiques en matière de licences et de distribution employées par ces trois entreprises empêchent éventuellement les consommateurs d'accéder à un choix plus large et à de meilleures offres dans le marché unique", a déclaré Margrethe Vestager, commissaire européen à la concurrence, citée dans un communiqué.

Nike détient des droits de licence et commercialisation avec le club de football FC Barcelone, tandis que Sanrio est le propriétaire de la marque Hello Kitty, présente aussi bien dans la papeterie que dans l'habillement. Universal Studios détient les droits de plusieurs films, notamment "Les Minions" et "Moi, moche et méchant".

Les enquêtes portent sur l'octroi de licences et la distribution de produits dérivés.

"Nike est au courant de l'enquête de la Commission européenne et continuera à coopérer avec les autorités", a déclaré l'équipementier sportif. Universal Studios et Sanrio de leur côté n'étaient pas disponibles dans l'immédiat.

Foo Yun Chee; Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below