14 juin 2017 / 08:18 / il y a 3 mois

L'Europe en hausse avant la Fed, le Footsie cale avec le sterling

Hormis la Bourse de Londres, les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse mercredi, mais les initiatives devraient rester limitées avant la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) qui devrait annoncer dans la soirée un nouveau relèvement de ses taux. À Paris, l'indice CAC 40 progresse de 0,6% à 5.293,54 points vers 07h35 GMT. À Francfort, le Dax avance de 0,34%. /Photo d'archives/REUTERS/Peter Nicholls

PARIS (Reuters) - Hormis la Bourse de Londres, les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse mercredi, mais les initiatives devraient rester limitées avant la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) qui devrait annoncer dans la soirée un nouveau relèvement de ses taux.

À Paris, l‘indice CAC 40 progresse de 0,6% à 5.293,54 points vers 07h35 GMT. À Francfort, le Dax avance de 0,34%.

L‘indice EuroStoxx 50 de la zone euro gagne 0,42%, le FTSEurofirst 300 s‘adjuge 0,43% et le Stoxx 600 est en hausse de 0,47%.

Le FTSE évolue en revanche sur une note stable à Londres, pénalisé par le renchérissement de la livre sterling.

La devise britannique progresse de 0,25% face au dollar, revenant non loin de 1,28 dollar, dans un contexte d‘incertitudes politiques six jours après les élections législatives anticipées qui ont dépouillé la Première ministre Theresa May de sa majorité absolue à la Chambre des communes. Les négociations devraient reprendre mercredi avec les unionistes nord-irlandais du DUP pour trouver un accord de gouvernement.

Le dollar est par ailleurs pratiquement stable face à l‘euro et au yen. L‘indice dollar, qui mesure l‘évolution du billet vert face à un panier de devises de référence, évolue près de ses plus bas annuels.

La devise américaine ne parvient pas à profiter des anticipations sur le resserrement monétaire de la Fed. Les intervenants de marché s‘attendent majoritairement à un nouveau relèvement d‘un quart de point de l‘objectif de taux des fonds fédéraux à l‘issue, mercredi, de la réunion de deux jours du comité de politique monétaire de la Fed (FOMC). Sa décision est attendue à 18h00 GMT, avant une conférence de presse de la présidente de l‘institution, Janet Yellen.

Au-delà de la décision sur les taux, les marchés attendent de la banque centrale américaine d‘éventuelles indications sur le calendrier de la réduction de son bilan, gonflé ces dernières années par ses achats massifs d‘obligations du Trésor.

Publiées à 12h30 GMT, soit avant l‘ouverture de Wall Street et les annonces de la Fed, les données sur l‘inflation aux Etats-Unis pour le mois de mai seront suivies avec une grande attention. La faiblesse persistante des pressions inflationnistes outre-Atlantique conduit de plus en plus d‘investisseurs à remettre en cause le scénario de trois hausses des taux d‘intérêt présenté en début d‘année par la Fed.

Les investisseurs seront aussi attentifs aux ventes de détail aux Etats-Unis pour le mois de mai (12h30 GMT). En Europe, sont attendus les chiffres de la production industrielle en zone euro pour le mois d‘avril (à 9h00 GMT) ainsi que ceux du chômage au Royaume-Uni (8h30 GMT).

LE PÉTROLE À NOUVEAU SOUS PRESSION

Aux valeurs en Europe, Euronext recule de 1,9%, accusant le plus fort repli du SBF 120 et une des plus fortes baisses du Stoxx 600 après le placement de titres de BNP Paribas et Société Générale. Les deux banques ont cédé des titres de l‘opérateur boursier représentant 6,3% du capital au prix de 45 euros par action, contre un cours de clôture à 46,685 euros mardi soir.

L‘espagnol Inditex, maison-mère de l‘enseigne Zara, cède 0,9% après la publication de ses résultats trimestriels.

Hexagon bondit de plus de 14%, signant la plus forte hausse du Stoxx 600, dopé par des informations de presse faisant état de discussions sur une possible vente du groupe suédois de logiciels sur la base d‘une valorisation d‘environ 20 milliards de dollars.

En Asie, la Bourse de Tokyo a clôturé en léger repli malgré le rebond modéré enregistré la veille à Wall Street. Le Dow Jones a inscrit mardi un record en séance, la cote ayant été portée notamment par le rebond des valeurs technologiques. En Europe, le compartiment affiche encore mercredi la plus forte hausse sectorielle (+1,2%).

L‘indice composite de la Bourse de Shanghai a perdu 0,74%, après l‘annonce d‘un ralentissement des investissements en Chine au mois de mai. Les ventes au détail et les chiffres de la production industrielle sont néanmoins ressortis un peu meilleurs que prévu.

Les marchés actions chinois ont été aussi pénalisés par les inquiétudes entourant le conglomérat financier Anbang Insurance Group, après l‘annonce du retrait temporaire de son président.

Sur les marchés pétroliers, les cours du brut évoluent en baisse, pénalisés par les craintes d‘une surabondance de l‘offre après les chiffres de l‘API (American Petroleum Institute) montrant une hausse des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière.

Les chiffres hebdomadaires fournis cette fois par l‘Agence américaine d‘information sur l‘énergie (EIA) sont attendus à 14h30 GMT.

Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below