13 juin 2017 / 16:56 / dans 3 mois

Pas d'impact lourd du retrait des Etats-Unis de l'Accord de Paris sur les émissions de GES, estime BP

Le retrait des Etats-Unis de l'Accord de Paris n'aura probablement pas d'impact direct sur la baisse attendue des émissions de carbone, a estimé mardi l'économiste en chef de la compagnie pétrolière britannique BP. /Photo prise le 9 mars 2017/REUTERS/Carlos Jasso

LONDRES (Reuters) - Le retrait des Etats-Unis de l‘Accord de Paris n‘aura probablement pas d‘impact direct sur la baisse attendue des émissions de carbone, a estimé mardi l‘économiste en chef de la compagnie pétrolière britannique BP.

“Quasiment tous les efforts (de réduction de carbone) viennent des pays en développement, ils ne viennent pas (des pays) de l‘OCDE ou d‘Amérique”, a déclaré Spencer Dale à l‘occasion de la présentation de la Statistical Review of World Energy que prépare chaque année la compagnie pétrolière.

Ces dernières années, a-t-il ajouté, la réduction des émissions de gaz à effet de serre aux Etats-Unis a moins été le résultat de réglementations nouvelles que de la baisse des cours du gaz naturel, qui a incité à un désengagement du charbon.

Ron Bousso; Hélène Dauschy pour le service français, édité par Henri-Pierre André

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below