Ingenico en quête de croissance aux Etats-Unis

lundi 12 juin 2017 20h10
 

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Ingenico recherche une acquisition aux Etats-Unis pour mieux pénétrer un marché du paiement très fragmenté et largement dominé par l'américain Verifone, a déclaré lundi son PDG Philippe Lazare lors d'un entretien à Reuters.

Le spécialiste des services de paiement, qui n'est véritablement implanté aux Etats-Unis que depuis 2010, cherche à s'implanter sur certains segments du marché du paiement, comme celui de la santé où les hôpitaux réclament de plus en plus le versement des franchises par carte.

"Les Etats-Unis sont un marché sur lequel on souhaite être le plus complet possible", a dit Philippe Lazare, soulignant la multiplicité des intermédiaires sur le marché américain aux côtés des banques et des grands groupes de distribution.

"Il est certain que si on pouvait trouver une 'gateway' aux Etats-Unis, on serait content d'en faire l'acquisition", a-t-il ajouté.

Racheter une "gateway", plate-forme informatique transférant une transaction du compte d'un consommateur à celui d'un commerçant, permettrait à Ingenico d'effectuer cette opération aux Etats-Unis et non plus depuis l'Europe et accélérer ainsi son développement sur ce marché crucial.

Pour ce faire, Ingenico peut s'appuyer sur un endettement limité à 126 millions d'euros fin 2016 (soit un ratio de 0,3 fois rapporté à l'Ebitda) et un free cash flow de 248 millions d'euros avec une variation du besoin en fonds de roulement faible et relativement stable.

Déjà installé à Atlanta, Boston et San Francisco, Ingenico pâtit actuellement, comme ses concurrents, du ralentissement de la migration des commerçants américains vers la carte à puce avec saisie d'un code PIN (la norme EMV, Europay Mastercard Visa).

"On n'a pas mis dans nos hypothèses un redémarrage de la migration EMV, on a mis dans nos hypothèses des gains de marché par rapport à nos concurrents", a dit Philippe Lazare.   Suite...

 
Ingenico recherche une acquisition aux Etats-Unis pour mieux pénétrer un marché du paiement très fragmenté et largement dominé par l'américain Verifone, a déclaré lundi son PDG Philippe Lazare lors d'un entretien à Reuters. /Photo d'archives/REUTERS