Crédit Suisse supprimerait 1.500 postes à Londres

jeudi 8 juin 2017 17h24
 

ZURICH (Reuters) - Crédit Suisse doit supprimer quelque 1.500 emplois à Londres d'ici la fin 2018, la banque entendant réduire ses coûts au niveau international, a déclaré une source proche du dossier.

Les effectifs de la banque suisse à Londres, après cette opération, seront de l'ordre de 5.000 salariés.

La concurrente UBS, première banque privée mondiale, envisage aussi de déplacer des centaines de postes en dehors de Londres au vu du divorce prononcé entre la Grande-Bretagne et l'Union européenne (UE) le 23 juin 2016.

Crédit Suisse avait décidé dès 2015 de réduire sa présence à Londres dans le cadre d'une restructuration lancée par le directeur général Tidjane Thiam.

Avant cela, l'établissement employait plus de 9.000 personnes, directement et indirectement, à Londres.

"Pour Crédit Suisse, pressé de réduire ses coûts de toute façon, tout comme UBS, le calendrier tombe bien; le Brexit représente une bonne occasion", a dit Andreas Venditti, analyste de la banque suisse Vontobel.

"Avec le Brexit, il est certain que Londres a perdu de son attrait".

Le retrait partiel de Londres coïncide, pour les deux banques, avec un recentrage sur l'Asie, la région du monde où le nombre de gens fortunés croît le plus rapidement.

UBS toutefois attend jusqu'à la fin de l'année avant de prendre la moindre décision sur l'emploi, a dit un responsable, s'employant, comme d'autres établissements, à militer pour le statu quo financier une fois le Brexit consommé.   Suite...

 
Crédit Suisse avait décidé dès 2015 de réduire sa présence à Londres dans le cadre d'une restructuration lancée par le directeur général Tidjane Thiam. /Photo prise le 28 avril 2017/REUTERS/Arnd Wiegmann