June 8, 2017 / 10:57 AM / a month ago

Les Bourses prudentes face à un agenda surchargé

4 MINUTES DE LECTURE

Les principales Bourses européennes évoluent en hausse modérée jeudi à mi-séance. À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,39% à 5.286,03 points vers 10h37 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,48% et à Londres, le FTSE est quasiment inchangé. /Photo d'archives/Christian Hartmann

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en hausse modérée jeudi à mi-séance et Wall Street devrait suivre le mouvement, les investisseurs restants prudents face à la riche actualité du jour avec les élections législatives britanniques, la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) et le témoignage de l'ancien directeur du FBI James Comey devant le Congrès américain.

Au Royaume-Uni, les premières estimations seront disponibles dès la fermeture des bureaux de vote à 22h00, heure locale (21h00 GMT) avec les premiers résultats attendus deux heures plus tard.

De son côté, la BCE rendra sa décision de politique monétaire à 11h45 GMT avant la conférence de presse de son président, Mario Draghi, qui débutera à 12h30 GMT.

Juste après, à 14h00 GMT, l'ex-patron du FBI, James Comey sera entendu par la commission du Renseignement du Sénat sur le rôle joué par la Russie lors de la campagne électorale de l'an dernier aux Etats-Unis et sur d'éventuelles pressions qu'aurait exercées le président américain sur l'enquête du FBI.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,39% à 5.286,03 points vers 10h37 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,48% et à Londres, le FTSE est quasiment inchangé.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro prend 0,63%, le FTSEurofirst 300 0,3% et le Stoxx 600 0,28%.

Les contrats à terme sur les indices de référence signalent une ouverture de Wall Street en hausse d'environ 0,15%.

Les banques soutiennent toujours la tendance avec notamment un bond de 4% pour Santander au lendemain du rachat de sa compatriote en danger Banco Popular, dont la cotation est toujours suspendue.

A la baisse, le plus fort repli du CAC 40 est pour Valeo qui recule de 2,2%, pénalisé par l'abaissement du conseil de Kepler Cheuvreux à "réduire" contre "conserver".

Sur le marché des changes, l'euro recule un peu, autour de 1,1235 dollar, avant la décision de politique monétaire qui devrait conserver un biais largement accommodant en raison de la faiblesse de l'inflation en zone euro mais pourrait adopter un ton plus optimiste sur les perspectives de croissance de l'union monétaire.

La livre sterling varie modestement face au dollar et à l'euro dans l'attente du verdict des urnes au Royaume-Uni, les investisseurs misant sur une victoire du Parti conservateur de Theresa May.

Même relative stabilité pour le dollar face à un panier de devises de référence avant le témoignage de James Comey devant le Sénat. Une déposition écrite publiée mercredi soir a en partie rassuré les investisseurs sur la nature des propos de l'ancien directeur du FBI brutalement limogé il y a un mois par Donald Trump.

"Les acteurs de marché ne pensent pas qu'il y ait quelque choses de plus grave que ce que nous savons déjà", estime Gene Tannuzzo, gérant de portefeuille chez Columbia Threadneedle.

Les cours du brut repartent à la hausse, le baril de Brent s'approchant de 49 dollars et le baril de brut léger américain repassant la barre de 46 dollars, après avoir plongé jeudi en réaction à l'annonce d'une hausse inattendue des stocks de brut et d'essence aux Etats-Unis la semaine dernière.

Patrick Vignal, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below