Renault travaille à une usine de stockage d'énergie

jeudi 8 juin 2017 12h17
 

par Christoph Steitz et Edward Taylor

FRANCFORT (Reuters) - Renault-Nissan envisage de construire une usine de stockage d'énergie de 100 mégawatts en Europe, avec l'idée de donner une seconde vie à ses batteries électriques, ont rapporté des sources à Reuters.

Comme le spécialiste américain de voitures électriques Tesla, qui s'est lancé dans cette activité, l'alliance franco-japonaise cherche à créer un marché pour les batteries d'occasion tout en encourageant le développement d'infrastructures compatibles avec des voitures électriques.

Cette usine, encore au stade de projet, serait suffisante pour alimenter 120.000 maisons ou pour prendre le relais d'une centrale à gaz ou à charbon en cas de pic de la demande, ont précisé les sources.

Plutôt que de générer de l'électricité en tant que telle, un site de stockage se recharge dans les moments de surplus de l'offre puis revend de l'électricité au réseau quand cela s'avère nécessaire.

Les tenants de tels sites estiment que ces derniers peuvent jouer un rôle clef dans le lissage de la fourniture d'électricité, éliminant ainsi le côté imprévisible de la génération d'énergie d'origine éolienne ou solaire.

Renault-Nissan travaille en partenariat avec le spécialiste allemand du stockage d'énergie The Mobility House à une mégabatterie qui serait fabriquée à partir de batteries, nouvelles comme usagées, a souligné une des sources.

"Nous travaillons avec The Mobility House sur plusieurs programmes, dont un projet important de stockage d'énergie actuellement encore en phase d'étude", a dit Céline Farissier, porte-parole de Renault, sans donner davantage de détails.

Les constructeurs de voitures électriques cherchent à tirer profit de la création d'un marché pour les batteries lithium-ion usagées qui ne peuvent plus assurer la bonne marche des véhicules. Les valoriser pourrait aider à baisser le coût des véhicules électriques et les mégabatteries constituent l'une des pistes pour recycler les cellules d'alimentation.   Suite...

 
Renault-Nissan envisage de construire une usine de stockage d'énergie de 100 mégawatts en Europe, avec l'idée de donner une seconde vie à ses batteries électriques, ont rapporté des sources à Reuters. /Photo prise le 15 mars 2017/REUTERS/Gonzalo Fuentes