2 millions de véhicules électriques en 2016 dans le monde, un record, selon l'AIE

mercredi 7 juin 2017 17h03
 

LONDRES (Reuters) - Le nombre de véhicules électriques en circulation dans le monde a atteint le record de deux millions l'an dernier mais le chemin est encore long avant de pouvoir atteindre un niveau pouvant contribuer à limiter le réchauffement climatique, selon un rapport publié mercredi par l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

Bien qu'ayant doublé par rapport à 2015, ce chiffre ne représente globalement que 0,2% des véhicules légers en circulation.

"Il y a encore beaucoup à faire avant d'atteindre un parc susceptible d'apporter une contribution significative aux objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre", écrivent les auteurs du rapport. "Pour contenir la hausse des températures à moins de deux degrés Celsius d'ici la fin du siècle, le nombre de voitures électriques devra atteindre les 600 millions d'unités d'ici 2040", estiment-ils.

Les progrès de la recherche et la production de masse ont permis de réduire les coûts des batteries des voitures électriques et cette tendance devrait se prolonger, permettant de réduire encore l'écart de prix avec les autres véhicules.

Dans ce contexte, il y a une "bonne chance" que le parc atteigne les prévisions certes larges des constructeurs, soit entre 9 et 20 millions de voitures électriques d'ici 2020 et entre 40 et 70 millions cinq ans plus tard, selon le rapport.

L'an dernier, ajoute l'AIE, dix pays ont concentré 95% des ventes de voitures électriques : la Chine, les Etats-Unis, le Japon, le Canada, la Norvège, le Royaume-Uni, la France, l'Allemagne, les Pays-Bas et la Suède.

La Chine a dépassé les Etats-Unis à cette occasion pour devenir le pays ayant le plus important nombre de voitures électriques en circulation, avec environ un tiers du parc mondial.

(Nina Chestney, Véronique Tison pour le service français)

 
Le nombre de véhicules électriques en circulation dans le monde a atteint le record de deux millions l'an dernier mais le chemin est encore long avant de pouvoir atteindre un niveau pouvant contribuer à limiter le réchauffement climatique, selon un rapport publié mercredi par l'Agence internationale de l'énergie (AIE). /Photo prise le 1er juin 2017/REUTERS/Ints Kalnins