2 juin 2017 / 10:08 / il y a 3 mois

Ipsen dit ne pas prévoir de rachat d'actions de grande ampleur

Le directeur financier d'Ipsen a coupé court vendredi aux spéculations en affirmant que le laboratoire pharmaceutique n'avait pas l'intention de procéder à des rachats d'actions de grande ampleur. /Photo d'archives/Paul Hackett

PARIS (Reuters) - Le directeur financier d'Ipsen a coupé court vendredi aux spéculations en affirmant que le laboratoire pharmaceutique n'avait pas l'intention de procéder à des rachats d'actions de grande ampleur.

L'action d'Ipsen avait pris jusqu'à 11% en début de séance, signant la plus forte hausse du Stoxx 600 et du SBF120 à la suite d'une communication de la société rendue publique jeudi soir sur son programme de rachat d'actions.

"Il y a eu une confusion. Nous ne prévoyons pas de rachat d'actions d'envergure, autres que les opérations courantes", a expliqué à Reuters Aymeric Le Chatelier, directeur financier d'Ipsen.

"Nous étions simplement tenus réglementairement de mettre à jour les conditions de marché pour de telles opérations en raison de la forte hausse du titre ces douze derniers mois", a-t-il ajouté.

L'action d'Ipsen a ralenti sa progression dans la foulée de ces déclarations mais progressait encore de 4,24% à 121,70 euros à 14h50.

Le laboratoire pharmaceutique a tenu une journée investisseurs jeudi à Nice au cours de laquelle la direction s'est montrée très confiante sur sa capacité à atteindre ses objectifs à moyen terme, ont par ailleurs indiqué des analystes de Société générale.

Ipsen avait relevé il y a trois semaines ses objectifs pour 2020. A cet horizon, le groupe vise un chiffre d'affaires supérieur à 2,5 milliards d'euros et table sur une marge opérationnelle des activités supérieure à 30%.

Selon les analystes de Société générale, la direction du groupe a également indiqué jeudi qu'aucune acquisition majeure n'était prévue à court terme.

Lors de la présentation de sa stratégie, le 11 mai, Ipsen avait dit rechercher de nouveaux actifs, tout en renforçant sa R&D pour développer des projets en interne.

Un autre analyste a rappelé par ailleurs que le titre Ipsen bénéficie de sa récente entrée dans l'indice MSCI France, en remplacement de l'opérateur SFR.

Mathieu Rosemain, Gwénaëlle Barzic et Blandine Hénault, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below