Le marché auto en France rebondit en mai avec Renault

jeudi 1 juin 2017 11h16
 

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Les immatriculations de voitures neuves en France ont rebondi en mai, plusieurs constructeurs automobiles, Renault en tête, accélérant les livraisons à leurs clients dans la dernière ligne droite avant l'été.

Le marché automobile français a progressé de 8,9% le mois dernier par rapport à mai 2016, selon des chiffres publiés jeudi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

Mai ayant compté cette année le même nombre de jours ouvrés que l'an dernier, ce rebond s'entend en données brutes comme en données corrigées des jours ouvrables.

Les immatriculations du groupe Renault ont bondi de 12,5%, reflet d'un effet de rattrapage face à la forte demande pour la gamme renouvelée du groupe, dont la Clio 4 est restée sur cinq mois la voiture la plus vendue en France.

Le groupe PSA a vu de son côté ses immatriculations augmenter de 4,3%, avec une hausse de la marque Peugeot, dont les 208, 2008 et 308 viennent en 2e, 3e et 4e position du palmarès, et une progression de Citroën, dont la nouvelle C3 se place en cinquième position.

En revanche, la nouvelle marque premium du groupe, DS, demeure à la peine avec une baisse de 26,6%.

Soucieux eux aussi de livrer leurs clients à temps pour les vacances d'été, Ford, Fiat Chrysler et Volvo ont tous affiché des hausses atteignant environ 20%, tandis que le groupe Volkswagen a rebondi de 11,4% en mai, tout en restant en baisse de 1% sur l'année.

"Traditionnellement, mai n'est pas un mois vigoureux pour le marché automobile français en raison du nombre limité de jours ouvrables, par rapport aux autres mois, du fait du nombre élevé de week-ends prolongés", commente Bryan Garnier dans une note "C'est clairement pour nous une bonne surprise."   Suite...

 
Les immatriculations de voitures neuves en France ont progressé de 8,87% en mai en données brutes par rapport au même mois de 2016. Il s'est immatriculé 191.427 voitures particulières neuves le mois dernier en France. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen