HPE annonce une forte baisse du chiffre d'affaires de la division serveurs, le titre recule

jeudi 1 juin 2017 06h59
 

(Reuters) - Hewlett Packard Entreprise a fait état mercredi d'une forte baisse du chiffre d'affaires de sa principale division, celle qui vend des serveurs ainsi que des équipements réseaux et stockage de données aux entreprises, en raison, entre autres, d'une demande atone, d'une vive concurrence et d'un dollar fort.

Dans des échanges d'après-Bourse, le titre HPE reculait de 2,4%.

Depuis sa scission de l'ex-HP en 2015 pour devenir un spécialiste des matériels et services pour entreprises, HPE, sous la houlette de sa directrice générale Meg Whitman, s'efforce de se positionner sur quelques segments, dont les réseaux, le stockage et les services technologiques.

Sur les trois mois à fin avril, deuxième trimestre de l'exercice 2016-2017, le chiffre d'affaires des serveurs a baissé de 14%, à 2,99 milliards de dollars (2,66 milliards d'euros).

Le revenu du segment réseaux a pour sa part reculé de 30%.

Le chiffre des activités poursuivies s'est replié de près de 13%, à 7,45 milliards de dollars, ce qui s'explique notamment par la vente des activités conseil et externalisation des services.

HPE a accusé une perte de 612 millions de dollars, soit 0,37 dollar par action, sur le deuxième trimestre de son exercice, contre un bénéfice de 320 millions (0,18 dollar/action) il y a un an.

Hors éléments exceptionnels, le groupe a dégagé un bénéfice par action de 0,35 dollar sur la période, un chiffre conforme au consensus des analystes financiers, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Les résultats de HPE viennent après d'autres chiffres trimestriels jugés mitigés de grand noms de la technologie, tels Cisco et IBM, également confrontés à une demande ralentie.,   Suite...

 
Hewlett Packard Entreprise a fait état mercredi d'une forte baisse du chiffre d'affaires de sa principale division, celle qui vend des serveurs ainsi que des équipements réseaux et stockage de données aux entreprises, en raison, entre autres, d'une demande atone, d'une vive concurrence et d'un dollar fort. Dans des échanges d'après-Bourse, le titre HPE reculait de 2,4%. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Blake