Séance calme en Europe, hormis le net repli à Milan

lundi 29 mai 2017 12h57
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent sans grand changement lundi à mi-séance dans une séance peu animée en l'absence de Londres et de Wall Street, si ce n'est par la crainte d'élections législatives anticipées en Italie, qui pèsent sur la Bourse de Milan et le prix des obligations du pays.

À Paris, le CAC 40 recule de 0,09% à 5.331,75 points vers 10h20 GMT et à Francfort, le Dax est pratiquement inchangé (+0,02%). Les indices paneuropéens FTSEurofirst 300 et Stoxx 600 sont quasi-stables, et l'EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 0,06%.

Le repli est en revanche plus prononcé pour l'indice italien Footsie MIB, qui perd 1,2%, plombé par le recul de ses valeurs bancaires dans la perspective d'éventuelles élections italiennes anticipées dès cet automne. Banco BPM lâche 3,2%, UBI Banca se replie de 2,1% et Unicredit recule de 2,1%.

La baisse des banques italiennes pénalise l'ensemble du secteur en Europe (-0,15%). Ces tensions se retrouvent également sur le marché obligataire, où le rendement des emprunts souverains de l'Italie à 10 ans progresse à 2,15%, au plus haut depuis près de deux semaines.

Le plus fort repli sectoriel en Europe est toutefois pour le compartiment automobile (-0,32%) qui poursuit son repli entamé début mai. A Paris, Peugeot, Michelin ou encore Valeo perdent entre 0,3% et 0,6%.

A l'inverse, Carrefour (+1,6%) signe la plus forte hausse du CAC 40, soutenu par des spéculations sur la nomination à la tête du géant de la distribution de l'actuel PDG de Fnac Darty, Alexandre Bompard. La perspective d'un possible départ de ce dernier pèse parallèlement sur le titre Fnac Darty (-2,6%).

A Francfort, Lanxess, numéro un mondial du caoutchouc synthétique, grimpe de 3,5% après l'annonce de l'entrée à son capital de Berkshire Hathaway, le conglomérat américain dirigé par Warren Buffett.

A Madrid, IAG cède 2,25% après la panne informatique qui a obligé sa filiale British Airways à annuler des centaines de vols pendant le week-end et continue de perturber son activité.

Sur le marché des changes, la livre sterling regagne du terrain face au dollar et à l'euro après la baisse provoquée en fin de semaine par des sondages montrant que l'avance des conservateurs sur les travaillistes dans les intentions de vote pour les législatives du 8 juin se réduit.   Suite...

 
Les Bourses européennes évoluent sans grand changement lundi à mi-séance. À Paris, le CAC 40 recule de 0,09% à 5.331,75 points vers 10h20 GMT et à Francfort, le Dax est pratiquement inchangé (+0,02%). /Photo prise le 26 mai 2017/REUTERS