May 26, 2017 / 8:08 PM / in 2 months

Wall Street finit la semaine dans l'inaction

4 MINUTES DE LECTURE

La Bourse de New York a fini quasiment inchangée vendredi, les traders reprenant leur souffle après six hausses d'affilée. L'indice Dow Jones a perdu 4,96 points (0,02%) à 21.077,99 points. /Photo d'archives/Brendan McDermid

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini étale une séance sans relief vendredi, après avoir réalisé six journées de Bourse d'affilée dans le vert, ce qui ne s'était plus vu depuis février.

Les traders ont marqué une pause avec un long week-end, la Bourse étant fermée lundi pour le Memorial Day.

Le volume d'affaires, de 5,2 milliards de titres échangés environ, est le plus faible de l'année jusqu'à présent.

Les places européennes ont elles aussi fait preuve de prudence, terminant en repli, Londres exceptée, avant ce week-end de trois jours qu'observera aussi la Grande-Bretagne, cependant que les marchés seront également clos en Chine lundi.

La journée a vu sinon la publication de la deuxième estimation du PIB, montrant que la croissance économique aux Etats-Unis a ralenti moins fortement que prévu au premier trimestre, tout en restant faible.

Cette statistique a surtout eu une influence sur le dollar, qui a gagné 0,18% à 97,424 face à un panier de devises, après un plus haut d'une semaine de 97,548 inscrit dans le courant d'une journée elle aussi peu animée sur le marché des changes. L'euro a touché un plus bas d'une semaine de 1,1161 dollar.

Le moral des ménages américains s'est très légèrement amélioré au mois de mai, mais moins nettement qu'estimé dans un premier temps, suivant les résultats définitifs de l'enquête mensuelle de l'Université du Michigan.

Enfin, les commandes de biens d'équipement industriels sont restées stables de manière inattendue en avril mais les livraisons ont baissé, ce qui suggère un ralentissement de l'activité manufacturière qui pourrait peser sur la croissance américaine au deuxième trimestre.

"La seule chose qui tend à faire bouger le marché, ces derniers temps du moins, ce sont les nouvelles politiques", a observé Tim Courtney (Exencial Wealth Advisors).

"Les investisseurs, pour la plupart, conviennent qu'il n'y aura pas de récession aux Etats-Unis en 2017, tandis que l'Europe est suffisamment forte pour l'éviter aussi; la question de la récession est donc évacuée".

L'indice Dow Jones a perdu 2,67 points (0,01%) à 21.080,28 points. Le S&P-500, plus large, a pris 0,75 point, soit 0,03%, à 2.415,82. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 4,94 points (0,08%) à 6.210,19.

Sur la semaine, le Dow a progressé de 1,3%, le S&P-500 de 1,4% et le Nasdaq Composite de 2,1%, rompant ainsi avec deux semaines consécutives dans le rouge.

Aux valeurs, Gamestop a cédé 5,93%, le distributeur de jeux vidéo n'ayant pas modifié sa prévision de bénéfice annuel même si son résultat trimestriel a dépassé le consensus.

Costco Wholesale au contraire a gagné 1,79%, ayant fait état jeudi d'un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes.

Sur le marché obligataire, qui a fermé plus tôt (18h00 GMT) en raison du congé du Memorial Day, les rendements ont fini stables, les achats effectués pour le rééquilibrage des portefeuilles en fin de mois ayant contrebalancé l'influence négative de la statistique du PIB.

Le marché pétrolier a lui terminé en hausse, s'étant repris après avoir mal accueilli la veille le fait que les producteurs pétroliers aient reconduit pour neuf mois, et pas plus, l'accord de réduction de la production.

Avec Saqib Iqbal Ahmed et Richard Leong, Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below