May 26, 2017 / 9:33 AM / in 2 months

Sharp prévoit de renouer avec le bénéfice en 2017/2018

2 MINUTES DE LECTURE

Sharp a annoncé vendredi s'attendre à publier son premier bénéfice net en quatre ans sur l'exercice clos en mars 2018 grâce notamment à la politique de réduction des coûts lancée par son propriétaire taïwanais Foxconn. /Photo d'archives/Toru Hanai

CHIBA, Japon (Reuters) - Sharp a annoncé vendredi s'attendre à publier son premier bénéfice net en quatre ans sur l'exercice clos en mars 2018 grâce notamment à la politique de réduction des coûts lancée par son propriétaire taïwanais Foxconn.

Le groupe japonais, qui fournit des écrans à cristaux liquides (LCD) à Apple et à d'autres fabricants, prévoit de dégager sur l'exercice en cours un bénéfice de 59 milliards de yens (472 millions d'euros), contre une perte de 24,9 milliards de yens un an plus tôt.

Cette prévision est supérieure au consensus des neuf analystes interrogés par Thomson Reuters qui prévoient un bénéfice de 41,9 milliards de yens sur la période.

A moyen-terme, Sharp vise un bénéfice d'exploitation de 150 milliards de yens pour l'exercice annuel s'achevant en mars 2020.

Racheté pour 3,8 milliards de dollars (3,38 milliards d'euros) l'an dernier par Foxconn (également connu sous le nom de Hon Hai Precision Industry), premier sous-traitant mondial du secteur de l'électronique, Sharp a été fortement restructuré afin de réduire ses coûts et de consolider sa gamme de produits. Le groupe nippon cherche à présent à investir dans de nouveaux relais de croissance.

Il s'est notamment associé avec Foxconn soumettre une offre sur les puces NAND de Toshiba, numéro deux mondial du secteur derrière Samsung Electronics.

La semaine dernière, Sharp a également annoncé son intention d'investir jusqu'à un milliard de dollars dans le fonds technologique Vision Fund de 100 milliards de dollars lancé par le conglomérat japonais SoftBank et l'Arabie saoudite.

Sharp espère également retrouver sa place au sein de l'indice Nikkei 225 des principales valeurs cotées à la Bourse de Tokyo, après en avoir été évincé en août.

Makiko Yamazaki; Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below