Procès requis contre les laboratoires Servier et l'ANSM

mercredi 24 mai 2017 18h02
 

PARIS (Reuters) - Le parquet de Paris a annoncé avoir requis mercredi le renvoi en correctionnelle des laboratoires Servier et de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé(ANSM) dans le dossier du Mediator.

Concernant Servier, qui a commercialisé ce médicament jusqu'à son interdiction en 2009, le parquet demande le renvoi pour obtention indue d'autorisation, tromperie aggravée, escroquerie, blessures et homicides involontaires ainsi que pour trafic d'influence.

Pour l'ANSM, le réquisitoire définitif du parquet, long de 597 pages, porte sur le volet blessures et homicides involontaires de l'affaire, précise-t-on de source judiciaire.

Au total, le procureur demande le renvoi de 14 personnes physiques et de onze personnes morales, dont le groupe pharmaceutique et l'agence du médicament.

La décision finale sur la tenue ou non d'un procès Servier revient désormais aux juges d'instruction.

Joint par Reuters, le laboratoire n'a pas souhaité faire de commentaire.

Le Mediator est un antidiabétique, longtemps utilisé comme coupe-faim et prescrit à au moins cinq millions de personnes, qui est présumé responsable de centaines de décès, selon différentes études épidémiologiques.

Les doutes sur son utilité médicale et les soupçons sur sa nocivité étaient connus depuis la fin des années 1990.

L'affaire a donné lieu ces dernières années à un long feuilleton judiciaire.   Suite...

 
Le parquet de Paris a annoncé avoir requis mercredi le renvoi en correctionnelle des laboratoires Servier et de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé(ANSM) dans le dossier du Mediator. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau