Safran simplifie son offre sur Zodiac et l'abaisse à 25 euros par action

mercredi 24 mai 2017 20h16
 

par Gilles Guillaume et Tim Hepher

PARIS (Reuters) - Safran et Zodiac Aerospace ont annoncé mercredi une nouvelle offre de fusion pour créer le troisième équipementier aéronautique mondial, présentant une structure simplifiée et des termes financiers revus à la baisse.

L'offre publique amicale, approuvée à l'unanimité par le conseil d'administration de Safran et le conseil de surveillance de Zodiac, prévoit une offre principale d'achat en numéraire, non plafonnée, visant la totalité du capital de Zodiac au prix unitaire de 25 euros, contre 29,47 euros par action dans le projet d'origine annoncé en janvier.

L'opération, ramenée à 6,8 milliards d'euros contre 8,2 milliards précédemment, intègre aussi une offre d'échange subsidiaire, plafonnée à 31,4% du capital de Zodiac, rémunérée en actions de préférence Safran selon une parité d'échange comprise entre 0,3 et 0,332.

Ce dispositif simplifie le montage complexe du départ, qui avait été élaboré pour convaincre les familles propriétaires de 29% de Zodiac d'accepter l'offre tout en leur permettant de conserver les bénéfices de dispositifs fiscaux.

A la différence du projet initial, la nouvelle mouture de l'offre ne prévoit d'ailleurs plus de pacte d'actionnaires entre les grands actionnaires de Zodiac à même de protéger ces avantages fiscaux.

Malgré un "profit warning" de Zodiac et la fronde du fonds activiste TCI contre le mariage Safran-Zodiac, les deux groupes avaient dit en avril poursuivre leurs discussions de fusion. Le départ du président du directoire de Zodiac Olivier Zarrouati a également été programmé ainsi que l'arrivée de l'ex-PDG de l'équipementier automobile Faurecia comme conseiller spécial.

"Les analyses complémentaires réalisées par Safran ont permis de confirmer la forte logique stratégique et le potentiel de création de valeur de l'opération", ont indiqué les deux groupes dans un communiqué commun.

  Suite...

 
Safran et Zodiac ont annoncé mercredi une nouvelle offre de fusion pour créer le troisième équipementier aéronautique mondial, présentant une structure simplifiée et des termes financiers revus à la baisse. /Photo prise le 18 avril 2017/REUTERS/Régis Duvignau