RPT-Ford limoge son DG, remplacé par le patron de la mobilité

lundi 22 mai 2017 16h45
 

par Laurence Frost et David Shepardson

WASHINGTON/PARIS (Reuters) - Précision sur le directeur de la communication

Ford Motor a confirmé lundi le départ de son directeur général, Mark Fields, remplacé par James Hackett, le patron de la division en charge du développement de véhicules autonomes, un limogeage que plusieurs sources expliquent par des inquiétudes croissantes sur la performance boursière et les perspectives industrielles du deuxième constructeur automobile américain.

Le titre Ford avance de 1,3% à 11,01 dollars une heure après l'ouverture à Wall Street à la suite de cette annonce. L'indice Dow Jones gagne au même moment 0,5% et le Standard & Poor's 500 0,43%.

Le départ de Mark Fields, 56 ans, et la nomination de James Hackett, 62 ans, jusqu'à présent responsable de la filiale Ford Smart Mobility, s'accompagnent d'un remaniement plus large de l'équipe de direction, avec entre autres la nomination de deux vice-présidents exécutifs.

Jim Farley, le patron de Ford Europe depuis janvier 2015, devrait prendre la tête de toutes les filiales régionales du groupe, du marketing mondial et des ventes mondiales, ainsi que de la marque Lincoln Motor.

Joe Hinrichs, responsable des Amériques depuis décembre 2012, gérera le développement mondial des produits, la construction et les ressources humaines, les achats, l'environnement et de la sécurité, tandis que Marcy Klevorn, vice-présidente des technologies de l'information et responsable technique depuis janvier, sera en charge de Ford Smart Mobility.

Le constructeur va également remplacer son responsable de la communication, Mark Truby.   Suite...

 
Ford Motor a confirmé lundi le départ de son directeur général, Mark Fields (photo), remplacé par James Hackett, le patron de la division en charge du développement de véhicules autonomes, un limogeage que plusieurs sources expliquent par des inquiétudes croissantes sur la performance boursière et les perspectives industrielles du deuxième constructeur automobile américain. /Photo prise le 3 janvier 2017/REUTERS/Rebecca Cook