Suzuki prévoit un bénéfice d'exploitation annuel en baisse de 10%

vendredi 12 mai 2017 11h09
 

TOKYO (Reuters) - Suzuki Motor Corp a annoncé vendredi anticiper une baisse de 10% de son bénéfice d'exploitation annuel en raison de la hausse des coûts en Recherche & Développement, mais s'attend à ce que ses ventes continuent à progresser en Inde et en Europe.

Le quatrième constructeur automobile japonais table sur un bénéfice d'exploitation de 240 milliards de yens (1,94 milliard d'euros) pour l'exercice qui s'achèvera en mars 2018.

Cette prévision est inférieure aux 254,7 milliards de yens prévus en moyenne par 21 analystes, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Suzuki, qui est spécialisé dans les voitures compactes et domine le marché indien avec sa participation majoritaire dans Maratu Suzuki India a publié un bénéfice d'exploitation en hausse de 36,5%, à 266,7 milliards de yens, pour l'exercice clos en mars, un résultat meilleur que prévu.

La progression des ventes en Asie du Sud et en Europe a compensé les effets de changes négatifs.

Suzuki propose un dividende de 44 yens par action au titre de l'exercice fiscal passé, contre 32 yens un an plus tôt. Il anticipe également un dividende de 44 cents pour l'exercice en cours.

Le groupe a inscrit une dépréciation d'actifs de 39,9 milliards de yens pour l'exercice clos en mars, qui inclut notamment une perte extraordinaire pour ses activités en Thaïlande.

Le constructeur s'attend à une hausse de 5,2% de ses ventes mondiales consolidées pour l'exercice en cours, à 3,07 millions de véhicules. En Inde, qui représente une vente sur deux de voitures, il prévoit une progression de 8% de son chiffre d'affaires par rapport à l'exercice précédent.

Suzuki détient 56,2% de Maruti et tire l'essentiel de ses revenu de cette coentreprise indienne.   Suite...

 
Suzuki Motor Corp a annoncé vendredi anticiper une baisse de 10% de son bénéfice d'exploitation annuel en raison de la hausse des coûts en Recherche & Développement, mais s'attend à ce que ses ventes continuent à progresser en Inde et en Europe. /Photo prise le 8 mars 2017/REUTERS/Arnd Wiegmann