Air France confirme vouloir lancer "Boost" cet hiver

vendredi 12 mai 2017 17h53
 

PARIS (Reuters) - Air France-KLM a confirmé vendredi lors de sa journée investisseurs ses objectifs 2020 et sa volonté de lancer sa compagnie à coûts réduits "Boost" l'hiver prochain.

Le groupe franco-néerlandais confirme dans une présentation disponible sur son site internet viser pour 2017-2020 une croissance de 2 à 3% de son activité long-courrier, une baisse de plus de 1,5% de ses coûts unitaires, un cash flow libre avant cessions positif, entre 2,0 et 2,5 milliards d'euros d'investissements par an et une réduction de sa dette.

Le numéro deux européen derrière Lufthansa confirme également qu'elle compte démarrer cet hiver sa nouvelle compagnie "Boost", qui vise à exploiter à coûts réduits de 15% à 18% des lignes actuellement déficitaires au lieu de les supprimer ainsi qu'à ouvrir de nouvelles destinations.

La flotte de "Boost" sera limitée à dix Airbus A350, mis en service d'ici l'été 2021 sur les lignes long-courrier visant notamment l'Asie pour concurrencer les compagnies du Golfe, et à 18 A320 et A321 pour le moyen-courrier, ajoute le groupe.

L'action a clôturé en hausse de 2,12% à 9,208 euros, portant son rebond pour 2017 à 78%, après avoir atteint en séance un nouveau plus haut de l'année (9,438 euros), aidé par le relèvement de la recommandation de Kepler Cheuvreux à "conserver" au lieu de "réduire".

LE LANCEMENT DE "BOOST" DÉPENDRA DES PILOTES

Le lancement de "Boost" dépend cependant de la signature d'ici le 1er juin par les pilotes d'Air France d'un projet d'accord. La réunion prévue mercredi prochain du conseil du Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL), majoritaire, sera déterminante.

L'accord encadre également les conditions de travail des pilotes d'Air France, mais ne prévoit pas de hausse de leurs rémunérations, au grand dam de leurs syndicats.   Suite...

 
Air France-KLM a confirmé vendredi lors de sa journée investisseurs ses objectifs 2020 et le lancement de sa compagnie à coûts réduits "Boost" l'hiver prochain. /Photo prise le 14 mars 2017/REUTERS/Philippe Wojazer