LVMH franchit une nouvelle étape dans le digital avec 24 Sèvres

mercredi 10 mai 2017 17h37
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - LVMH a annoncé mercredi le lancement d'un site de e-commerce multimarque inspiré du Bon Marché, visant à offrir une nouvelle vitrine au luxe parisien et marquant une nouvelle étape dans la stratégie digitale du groupe.

Baptisé "24 Sèvres" - l'adresse du grand magasin de la rive gauche - le site offrira une sélection parmi plus de 150 marques de mode, de cosmétiques et de maroquinerie, dont une vingtaine appartenant au géant mondial du luxe.

Outre Fendi, Loewe ou Loro Piana, propriété de LVMH, le site sera le seul multimarque à proposer des produits des deux griffes emblématiques du groupe, Louis Vuitton et Dior, jusqu'ici seulement disponibles dans leurs propres réseaux de magasins ou sur leurs sites marchands respectifs.

"Nous souhaitons apporter aux clients internationaux le savoir-faire de sélection et d'exclusivité du Bon Marché (propriété de LVMH), un magasin parisien iconique mais peu connu dans le monde", a déclaré à Reuters Ian Rogers, directeur digital de LVMH.

Ce lancement marque la première grande initiative du groupe dans le e-commerce depuis le recrutement de cet ancien d'Apple, en septembre 2015.

"L'idée c'est d'être attractif avec une sélection unique, sans forcément avoir une offre très large", a-t-il précisé.

Des sources proches du dossier avaient déclaré à Reuters début mars que LVMH était en train de finaliser un important projet de plate-forme de e-commerce.

Face aux concurrents déjà très établis comme Yoox Net-A-Porter, MyTheresa, Matchesfashion.com ou LuisaViaRoma, 24 Sèvres se distinguera, selon Ian Rogers, "par ses choix très parisiens, différents de ce que l'on trouve ailleurs et qui répondent à une forte demande des clients".   Suite...

 
LVMH a annoncé mercredi le lancement d'un site de e-commerce multimarque inspiré du Bon Marché, visant à offrir une nouvelle vitrine au luxe parisien et marquant une nouvelle étape dans la stratégie digitale du groupe. /Photo prise le 5 mai 2017/REUTERS/Gonzalo Fuentes