EDF: Le CA baisse de 1,5% au 1er trimestre avec le Royaume-Uni et l'Italie

mardi 9 mai 2017 18h27
 

PARIS (Reuters) - EDF a publié mardi un chiffre d'affaires en repli de 1,5% au titre du premier trimestre 2017, pénalisé par ses activités au Royaume-Uni et en Italie, et a confirmé l'ensemble de ses objectifs.

L'électricien public, dont l'Etat détient 83% du capital, prévoit toujours que son Ebitda reculera cette année à un niveau compris entre 13,7 et 14,3 milliards d'euros (contre 16,4 milliards en 2016), sous l'effet notamment de la baisse des prix de marché en France et au Royaume-Uni.

EDF continue également de tabler pour 2017 sur une production nucléaire en France comprise entre 390 et 400 térawatts-heure (TWh), après 108,5 TWh au premier trimestre, le groupe ayant accusé une baisse de 7,6 TWh due notamment aux arrêts de Fessenheim 2 et Gravelines 5 liés aux dossiers de fabrication de l'usine Creusot Forge.

Le groupe a enregistré à fin mars des ventes de 21,1 milliards d'euros, stables à périmètre et changes constants, avec des chutes en données publiées de 12,3% au Royaume-Uni - où l'effet de changes a eu un impact défavorable de 307 millions - et de 10,3% en Italie - où le prix du gaz a baissé.

EDF a aussi confirmé sa prévision d'Ebitda de 15,2 milliards d'euros au moins en 2018 et, pour le même exercice, de génération d'un flux de trésorerie (cash-flow) positif hors projet Linky, nouveaux développements, cessions d'actifs et acompte sur dividende.

(Benjamin Mallet, édité par Dominique Rodriguez)

 
EDF a publié mardi un chiffre d'affaires en repli de 1,5% au titre du premier trimestre 2017, pénalisé par ses activités au Royaume-Uni et en Italie, et a confirmé l'ensemble de ses objectifs. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé