9 mai 2017 / 11:25 / dans 4 mois

Dialog balaie les inquiétudes sur sa relation avec Apple

Dialog Semiconductor a tenté mardi d'apaiser les craintes selon lesquelles il pourrait perdre son contrat de fourniture de puces de gestion d'alimentation à Apple, jugeant la relation entre les deux groupes toujours forte et prometteuse. /Photo d'archives/REUTERS/Michaela Rehle

FRANCFORT/MUNICH (Reuters) - Dialog Semiconductor a tenté mardi d‘apaiser les craintes selon lesquelles il pourrait perdre son contrat de fourniture de puces de gestion d‘alimentation à Apple, jugeant la relation entre les deux groupes toujours forte et prometteuse.

“La relation (avec Apple) reste très forte, nous avons été invités à concevoir beaucoup de nouveaux produits, plus que nous ne pouvons en choisir”, a déclaré le directeur général de Dialog, Jalal Bagherli.

Selon des analystes, le fabricant anglo-allemand de semi-conducteurs réalise plus de 70% de son chiffre d‘affaires auprès d‘Apple, ce qui en fait son principal client. Il fournit également à Samsung Electronics des puces pour ses smartphones.

Le mois dernier, un rapport des analystes de Bankhaus Lampe a laissé entendre qu‘Apple développait ses propres puces PMIC (Power Management chips) amenées à terme à remplacer celles de Dialog, ce qui avait provoqué une chute de plus d‘un tiers de l‘action en séance en Bourse.

“Quand nous serons en fin d‘année, nous pourrons parler un peu de nos projets 2019, des produits qui seront lancés au troisième trimestre 2019. Et cela n‘a aucun sens d‘évoquer une rupture avec notre principal client”, a ajouté Jalal Bagherli.

“C‘est même le contraire. Tous les signaux en termes de durée, en termes de nombre de projets, tous les indicateurs avec lesquels j‘irais voir la banque pour obtenir un crédit sont positifs”, a-t-il fait valoir.

Dialog a dit mardi s‘attendre à ce que sa marge brute au cours du deuxième trimestre et sur l‘ensemble de l‘année s‘établisse autour de 46%, comme au premier trimestre.

“Il y a toujours de la pression de la part des grands clients, mais si on regarde 46,1%, c‘est très convenable de maintenir une telle marge sur toute l‘année. Cela ne présage donc pas une importante chute ou une pression sur les prix”, a dit Jalal Bagherli, ajoutant que la marge pourrait s‘améliorer au début de l‘an prochain.

A la Bourse de Francfort, le titre avance de 1,68% à 43,80 euros vers 10h20 GMT, superformant l‘indice Dax-30 en hausse de 0,49%.

Harro ten Wolde et Jens Hack; Claude Chendjou pour le service français, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below