9 mai 2017 / 06:04 / il y a 5 mois

Adecco voit dans la victoire de Macron un soutien à l'emploi

ZURICH (Reuters) - L‘élection d‘Emmanuel Macron devrait stimuler la compétitivité de l‘économie française et permettre de créer davantage d‘emplois, a déclaré mardi Adecco, le numéro un mondial du travail temporaire, après avoir fait état d‘un bénéfice et d‘un chiffre d‘affaires trimestriels supérieurs aux attentes.

Adecco a vu son bénéfice augmenter de plus de 20% au premier trimestre, une hausse plus forte prévu. Le numéro un mondial du travail temporaire a annoncé mardi que son bénéfice net avait atteint 176 millions d'euros au premier trimestre contre une prévision moyenne de 165 millions d'euros de la part des analystes interrogés par Reuters. /Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann

La France est le principal marché d‘Adecco et la nette victoire d‘Emmanuel Macron face à Marine Le Pen au second tour de la présidentielle dimanche le place en situation de mettre en oeuvre son projet de réforme du marché du travail, de simplification du système fiscal et des retraites et d‘assouplissement des réglementations.

“Nous savons que l‘une de ses principales priorités à court terme est de poursuivre la réforme du code du travail, ce qui permet aux entreprises d‘avoir plus de souplesse et de clarté lorsqu‘elles doivent embaucher ou licencier”, a déclaré à Reuters le directeur général d‘Adecco, Alain Dehaze.

“Cela devrait stimuler la compétitivité et se traduire en fin de compte par des créations d‘emplois”, a-t-il ajouté.

Alain Dehaze a dit constater une reprise généralisée en France, notamment dans le secteur automobile mais aussi la construction et la logistique.

Adecco, porté par ses principaux marchés, l‘Allemagne et la France, et la maîtrise ses coûts, a vu son bénéfice augmenter de plus de 20% au premier trimestre, une hausse plus forte prévu.

Le bénéfice net part du groupe a atteint 176 millions d‘euros sur les trois premiers mois de l‘année contre une prévision moyenne de 165 millions d‘euros de la part des analystes interrogés par Reuters.

Le chiffre d‘affaires a lui aussi été supérieur aux attentes à 5,73 milliards d‘euros contre une prévision moyenne de 5,68 milliards.

L‘action avance de 0,53% à 75,45 francs vers 09h00 GMT après la publication de ces résultats que les analystes de Kepler Cheuvreux qualifient de “très solides”.

RYTHME DE CROISSANCE DE 6%

Le groupe zurichois a précisé que sa croissance organique conservait un rythme de 6% malgré les incertitudes sur le contexte économique mondial. Cette dynamique positive s‘est maintenue en avril, a-t-il ajouté.

Son concurrent néerlandais Randstad a publié le mois dernier un bénéfice net en croissance de 21% sur le trimestre, également soutenu par la France et l‘Allemagne.

L‘américain Manpower a, lui, fait état d‘un bénéfice en hausse de 3,8% sur le trimestre, grâce à une amélioration générale en Europe.

En France, le chiffre d‘affaires trimestriel d‘Adecco a augmenté de 8% à 1,2 milliard d‘euros et notamment de 9% dans la division de “recrutement généralisé” (General Staffing), qui représente plus de 90% des ventes.

Déjà active dans cinq villes suisses, la plate-forme numérique Adia, qui met en relation des employeurs et des salariés pour des missions de quelques heures ou quotidiennes, va par ailleurs être étendue à quatre autres pays d‘ici un an, a dit Adecco.

Avec John Revill; Bertrand Boucey et Claude Chendjou pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below