Les agences de notation soulignent l'enjeu des législatives

lundi 8 mai 2017 12h56
 

PARIS (Reuters) - Le programme politique d'Emmanuel Macron est globalement positif pour le profil de crédit de la France mais le verdict des élections législatives sera déterminant quant à la capacité du président élu à le mettre en oeuvre, écrivent lundi les agences de notation Moody's, Standard and Poor's (S&P) et Fitch Ratings.

Le programme du vainqueur de l'élection présidentielle de dimanche vise à relancer la croissance à moyen terme et à continuer à consolider progressivement la dette, écrit Moody's.

Le profil de crédit de la France dépend cependant de la capacité d'Emmanuel Macron à obtenir une majorité de députés lors des législatives de juin, ajoute l'agence de notation.

"Si la présidence et le Parlement ne parviennent pas à s'accorder sur la politique future, la France pourrait potentiellement être confrontée à jusqu'à cinq ans de dérive politique, ce qui affaiblirait encore son profil de crédit", lit-on dans le communiqué.

La dette publique de la France représente près de 100% du produit intérieur brut (PIB) et il est peu probable qu'elle se réduise avant la fin de la décennie, écrit l'agence de notation, qui juge "relativement faible" le potentiel de croissance du pays.

"Le prochain gouvernement français devrait poursuivre ou accélérer le rythme actuellement modéré des réformes", estime pour sa part S&P, qui s'attend notamment à une libéralisation du marché du travail.

L'élection d'Emmanuel Macron n'a toutefois pas d'effets immédiats sur la notation de la France par l'agence, qui a déjà intégré en octobre le scénario d'une poursuite des réformes lors du relèvement de "négative" à "stable" de la perspective de la note qu'elle attribue à la France.

"DÉSILLUSION" ET "DÉFIS"   Suite...

 
Le programme politique d'Emmanuel Macron est globalement positif pour le profil de crédit de la France mais le verdict des élections législatives sera déterminant quant à la capacité du président élu à le mettre en oeuvre, écrivent lundi les agences de notation Moody's, Standard and Poor's (S&P) et Fitch Ratings. /Photo prise le 27 avril 2017/REUTERS/Martin Bureau