Allemagne: L'industrie contribuera à la croissance

lundi 8 mai 2017 11h32
 

BERLIN (Reuters) - Les commandes à l'industrie en Allemagne ont augmenté pour le deuxième mois d'affilée en mars, montrant que le secteur contribuera à la croissance économique dans les mois à venir.

Le ministère de l'Economie a annoncé une progression de 1% des commandes à l'industrie lundi, conforme aux attentes des économistes interrogés par Reuters.

C'est la première fois depuis novembre 2015 que les commandes affichent une hausse deux mois de suite.

Les commandes en février ont été revues à la hausse, à +3,5% et non +3,4% comme annoncé le mois dernier. En janvier, elles avaient accusé un repli de 6,8%.

Les commandes intérieures ont baissé de 3,8%, tandis que les commandes à l'exportation ont progressé de 4,8%. Celles en provenance de la zone euro ont augmenté de 6,8%.

La zone euro est dopée par la politique monétaire accommodante de la Banque centrale européenne (BCE) et cette reprise est une bonne nouvelle pour les exportateurs allemands.

"La demande pour les exportations devient soutenue, essentiellement en raison de l'évolution positive de l'économie de la zone euro", a déclaré Sophia Krietenbrink, de la fédération DIHK des chambres de commerce et d'industrie.

Soulignant l'importance de la zone euro pour Berlin, les associations professionnelles et les économistes allemands ont salué l'élection d'Emmanuel Macron, candidat pro-européen, à la présidence dimanche. La France est le deuxième partenaire commercial de l'Allemagne après la Chine.

"C'est un grand soulagement pour l'industrie de l'ingénierie que le camp pro-européen ait remporté la victoire en France", a déclaré Carl Martin Welker, président de la fédération professionnelle VDMA. "Avec Macron, l'Allemagne a gagné un partenaire pour faire avancer ensemble les nécessaires réformes de l'Union européenne."   Suite...

 
Les commandes à l'industrie, en hausse de 1%, en Allemagne ont augmenté pour le deuxième mois d'affilée en mars, montrant que le secteur contribuera à la croissance économique dans les mois à venir. /Photo prise le 28 avril 2017/REUTERS/Ralph Orlowski