Volkswagen vise des gains de productivité pour sa marque VW

vendredi 5 mai 2017 13h59
 

WOLFSBURG, Allemagne (Reuters) - Volkswagen entend réaliser jusqu'en 2020 des gains de productivité dans sa division principale qui a souffert du scandale des émissions polluantes en accélérant ses réductions de coûts, en endiguant ses pertes à l'étranger et en lançant davantage de voitures à forte marge.

Les progrès enregistrés sur la marque VW devraient se poursuivre tout au long de l'année 2017, a dit vendredi le constructeur allemand.

Le groupe dit avoir observé un fort rebond au premier trimestre avec des réductions de coûts qui ont permis au bénéfice d'exploitation de la marque VW de progresser à 869 millions d'euros contre 73 millions un an plus tôt, malgré une baisse des ventes d'automobiles.

"Les importants programmes de restructuration portent leurs premiers fruits", a déclaré le président de la marque VW, Herbert Diess, lors d'une conférence de presse. "Ce qui est capital pour nous à présent, c'est de poursuivre dans cette voie et de parvenir à nos objectifs".

Le groupe Volkswagen a ravi l'an dernier au japonais Toyota la place de premier constructeur automobile mondial mais les investisseurs estiment qu'un redressement de la marque VW, confrontée à des coûts fixes élevés et à une R&D coûteuse, est essentiel pour les perspectives à long terme du groupe.

L'objectif à long terme du constructeur automobile est de porter la marge d'exploitation de sa marque éponyme à 2,5-3,5% cette année contre 1,8% en 2016, avec un chiffre d'affaires qui devrait dépasser d'environ 10% le résultat ajusté dégagé l'an dernier de 74 milliards d'euros.

Le constructeur s'est engagé à endiguer les pertes en Amérique du Nord, en Amérique du Sud et en Russie en lançant davantage de SUV et en accélérant dans les réductions de coûts afin de parvenir à l'équilibre dans ces régions d'ici 2020.

LES OBJECTIFS CONFIRMÉS   Suite...

 
Volkswagen entend réaliser jusqu'en 2020 des gains de productivité dans sa division principale qui a souffert du scandale des émissions polluantes en accélérant ses réductions de coûts, en endiguant ses pertes à l'étranger et en lançant davantage de voitures à forte marge. /Photo prise le 14 avril 2017/REUTERS/Fabian Bimmer