5 mai 2017 / 08:08 / il y a 4 mois

Repli en Europe avec le pétrole avant l'emploi US

Les principales Bourses européennes ont ouvert dans le rouge vendredi, pénalisées par la baisse marquée des cours du pétrole et d'autres matières premières, qui s'ajoute à la prudence de mise avant les statistiques mensuelles de l'emploi aux Etats-Unis. À Paris, l'indice CAC 40 cède 0,24% à 5.359,63 points vers 07h45 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,25% et à Londres, le FTSE abandonne 0,04%. /Photo d'archives/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert dans le rouge vendredi, pénalisées par la baisse marquée des cours du pétrole et d'autres matières premières, qui s'ajoute à la prudence de mise avant les statistiques mensuelles de l'emploi aux Etats-Unis.

À Paris, l'indice CAC 40 cède 0,24% à 5.359,63 points vers 07h45 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,25% et à Londres, le FTSE abandonne 0,04%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 0,32%, le FTSEurofirst 300 de 0,23% et le Stoxx 600, qui avait inscrit jeudi un plus haut de 20 mois, de 0,24%.

En Asie, où les Bourses de Tokyo et Séoul étaient fermées, les marchés chinois ont terminé en repli de 0,8% et affichent sur la semaine une baisse de 1,7%, leur quatrième performance hebdomadaire négative d'affilée et la pire depuis le début de l'année.

S'il a effacé une partie des pertes subies en Asie, le cours du Brent abandonne encore plus de 1% à moins de 48 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) plus de 1,4%, sous 45 dollars. L'un et l'autre ont cédé jusqu'à plus de 3% et touché un plus bas de six mois. L'indice Stoxx européen du pétrole et du gaz recule de 0,53%.

Le marché des métaux reste lui aussi fébrile: tandis que le cuivre se stabilise au lendemain d'uu plus bas de cinq mois, le nickel abandonne 0,9% et les contrats à terme sur le minerai de fer affichent une baisse de plus de 7,5%.

Aux valeurs, Engie cède 1,8%, la plus forte baisse de l'EuroStoxx 50, après des résultats trimestriels en baisse. Le groupe français entraîne dans son sillage le secteur des services aux collectivités, qui perd 0,75%, la plus mauvaise performance sectorielle en Europe.

Egalement en forte baisse, JCDecaux (-4,97%) figure parmi les plus fortes baisses du Stoxx 600 après ses résultats trimestriels, marqués par un recul du chiffre d'affaires.

Dans le vert, Air France-KLM prend 3,36%, la plus forte hausse de l'indice parisien SBF 120, porté par deux relèvements de recommandation et un courant globalement porteur pour le compartiment du transport aérien: IAG, maison mère de British Airways et Iberia, prend 5,42% après ses résultats, EasyJet 3,26% et Lufthansa 1,23%.

La plus forte hausse du Stoxx 600 revient à Pearson, qui bondit de plus de 14% après l'annonce d'un nouveau plan d'économies et de la possible cession de son activité de manuels scolaires aux Etats-Unis.

Sur le marché des changes, l'euro reste soutenu par la perspective d'une victoire d'Emmanuel Macron au second tour de l'élection présidentielle française dimanche. La monnaie unique se traite à 1,0970 dollar.

Le dollar, lui, est pratiquement inchangé face à un panier de six autres grandes devises de référence mais pourrait réagir aux chiffres de l'emploi américain attendus à 12h30 GMT. Le marché table sur un rebond des créations de postes, une légère remontée du taux de chômage et une petite accélération des salaires, ce qui pourrait fournir des arguments à la Réserve fédérale pour relever ses taux le mois prochain.

"Si les chiffres des créations d'emploi n'impressionnent pas les investisseurs aujourd'hui et si les anticipations de croissance des salaires sont déçues, on peut s'attendre à un nouvel accès de faiblesse du dollar", estime Naeem Aslam, de ThinkMarkets.

Sur le marché des emprunts d'Etat, les rendements sont en légère hausse mais les écarts entre le rendement des titres allemands à 10 ans et ceux des autres grands émetteurs de la zone euro se réduisent. Le "spread" franco-allemand a ainsi touché un plus bas de six mois à 35,5 points de base.

Marc Angrand, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below