4 mai 2017 / 17:27 / il y a 4 mois

Rome veut durcir la fiscalité des entreprises d'internet

L'Italie demandera des règles internationales plus efficaces régissant la taxation des entreprises d'internet à l'occasion de la réunion des ministres des Finances des pays du G7 la semaine prochaine. /Photo prise le 1er mars 2017/Paul Hanna

ROME (Reuters) - L'Italie demandera des règles internationales plus efficaces régissant la taxation des entreprises d'internet à l'occasion de la réunion des ministres des Finances des pays du G7 la semaine prochaine, a déclaré jeudi le ministre italien de l'Economie, Pier Carlo Padoan.

Rome accuse régulièrement les géants de l'internet d'échapper à l'impôt via des pratiques d'évasion fiscale.

Le fisc italien a annoncé jeudi avoir conclu un accord avec Alphabet, maison mère de Google, pour que cette dernière paye 306 millions d'euros pour régler un contentieux fiscal couvrant la période allant de 2002 à 2015.

"Nous ferons tout notre possible pour prendre des mesures concrètes" sur la fiscalité des entreprises d'internet lors de la réunion du G7 du 11 au 13 mai, a déclaré Pier Carlo Padoan devant le Parlement

"Il existe différents positions au sein du G7" sur la question", a-t-il toutefois concédé.

Giuseppe Fonte; Claude Chendjou pour le service français, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below