May 4, 2017 / 5:07 PM / 3 months ago

Enquête britannique sur l'audit de KPMG sur Rolls-Royce

3 MINUTES DE LECTURE

L'autorité comptable britannique a ouvert une enquête sur la manière dont KPMG a vérifié les livres de comptes de Rolls-Royce qui a accepté en janvier de s'acquitter d'une série d'amendes d'un montant total de 671 millions de livres pour solder une affaire de corruption outre-Atlantique. /Photo d'archives/Régis Duvigneau

LONDRES (Reuters) - L'autorité comptable britannique a ouvert une enquête sur la manière dont KPMG a vérifié les livres de comptes de Rolls-Royce qui a accepté en janvier de s'acquitter d'une série d'amendes d'un montant total de 671 millions de livres (789,65 millions d'euros) pour solder une affaire de corruption outre-Atlantique.

Le Financial Reporting Council (FRC), qui réglemente les activités d'audit en Grande-Bretagne, a dit jeudi étudier l'audit du cabinet néerlandais sur les comptes de Rolls-Royce Group sur l'exercice s'achevant au 31 décembre 2010 et ceux de Rolls-Royce Holdings de 2011 à 2013.

Rolls-Royce et le Serious Fraud Office (SFO), la répression britannique des fraudes, ont conclu en janvier un accord de poursuite différée (DPA) qui a permis au motoriste d'éviter dans l'immédiat des poursuites pour ses pratiques sur 30 ans.

Le fabricant de moteurs pour avions, navires et sous-marins, qui s'est excusé sans réserves depuis, a également conclu un accord avec les autorités américaines et brésiliennes sur cette affaire de corruption impliquant des intermédiaires pour obtenir des contrats à l'étranger.

"Nous sommes confiants sur la qualité de tous les audits de nous avons menés pour Rolls-Royce, y compris durant la période 2010-2013 sur laquelle le FRC enquête", a déclaré KPMG dans un communiqué.

KPMG, l'une des quatre plus grandes entreprises mondiales du secteur, a jugé important que les autorités de réglementation agissant dans l'intérêt public examinent de tels dossiers.

"Nous coopérerons pleinement dans l'enquête du FRC, qui intervient après celle du SFO sur Rolls-Royce", a ajouté le cabinet d'audit dans le communiqué.

Le FRC, qui a un pouvoir de sanctions, devrait à présent commencer à recueillir des éléments de preuves avant de lancer une accusation formelle, a dit une porte-parole de l'autorité britannique.

Le régulateur a refusé de dire si son enquête visait également des salariés de KPMG.

Le SFO n'a pas non plus émis des accusations individuelles bien que cela ne soit pas exclu.

Le titre Rolls-Royce a fini jeudi en baisse de 1,45% à la Bourse de Londres.

Kirstin Ridley et Huw Jones; Claude Chendjou pour le service français, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below