HSBC: Bénéfice au 1e trimestre supérieur aux attentes, le titre monte

jeudi 4 mai 2017 11h40
 

par Sumeet Chatterjee et Lawrence White

HONG KONG/LONDRES (Reuters) - HSBC Holdings a publié jeudi un bénéfice supérieur aux attentes, malgré une baisse de 19%, et affiché une santé financière meilleure que prévu au premier trimestre, ce qui est salué par une progression du titre en Bourse de Londres alors que la première banque européenne par les actifs cherche à renouer avec la croissance après sa restructuration.

Le ratio de fonds propres CET1 a atteint 14,3% à la fin du premier trimestre, contre 11,9% un an plus tôt, alors que les analystes l'attendaient seulement à 13,7%.

Le titre HSBC prenait 3,15% à 665,5 pence à 09h27 GMT, meilleure performance de l'indice FTSE à la Bourse de Londres, qui avançait de 0,3% au même moment. Il était aussi le principal soutien de l'indice européen du secteur bancaire, en hausse de 1,04%.

La banque a précisé avoir achevé en avril son programme de rachat d'actions d'un montant de 1 milliard de dollars et le directeur financier du groupe, Iain Mackay, a exclu d'en lancer un nouveau à court terme.

"Nous venons d'en finir un, nous devons reprendre un peu notre souffle", a-t-il dit à Reuters.

Il a également confirmé que la banque maintiendrait son dividende, mettant fin aux espoirs des actionnaires d'un relèvement en raison des solides fonds propres de la banque.

HSBC devrait bénéficier d'un apport de fonds propres supplémentaires de quelque 8 milliards de dollars provenant de sa filiale américaine, opération à laquelle la Réserve fédérale américaine a donné son aval.

"Avec des fonds propres aussi solides, nous n'aurions pas été surpris que la banque annonce un nouveau rachat d'actions au second semestre", écrit dans une note Chirantan Barua, analyste pour Bernstein.   Suite...

 
HSBC Holdings a publié jeudi un bénéfice imposable en baisse de 19% au premier trimestre, la première banque européenne par les actifs luttant toujours pour redresser ses revenus après sa restructuration. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes