3 mai 2017 / 10:35 / il y a 4 mois

Imperial affecté par la baisse des ventes et ses investissements

Le cigarettier britannique Imperial Brands a dit mercredi être en bonne voie pour atteindre ses objectifs annuels à taux de change de constants malgré la baisse des ventes de tabac et la hausse des investissements, qui ont pesé sur son bénéfice et son chiffre d'affaires semestriels. /Photo d'archives/Michaela Rehle

LONDRES (Reuters) - Le cigarettier britannique Imperial Brands a dit mercredi être en bonne voie pour atteindre ses objectifs annuels à taux de change de constants malgré la baisse des ventes de tabac et la hausse des investissements, qui ont pesé sur son bénéfice et son chiffre d'affaires semestriels.

Le fabricant des marques telles que Gauloises, Winston et Kool, a déjà dépensé 160 millions de livres (189,4 millions d'euros) sur les 300 millions prévus cette année dans le cadre de son plan visant à améliorer ses résultats à plus long terme.

Il a l'intention de simplifier son portefeuille de produits en incitant sa clientèle à migrer vers les marques les plus fortes du groupe, en améliorant la distribution et développant davantage le marketing.

Imperial Brands estime que les premiers résultats de ce plan sont encourageants et que ses marques les plus importantes gagnent des parts de marché.

Les cigarettiers traditionnels cherchent à prendre place sur le marché en plein essor des cigarettes électroniques à mesure que leurs ventes reculent et que la réglementation en matière de santé durcit. Imperial teste également des produits où la caféine remplace la nicotine.

Au premier semestre clos le 31 mars, le chiffre d'affaires net des activités de tabac du groupe britannique est ressorti à 3,72 milliards de livres (4,40 milliards d'euros), en hausse de 9,3% sur un an et conforme aux attentes. Mais hors effets de change, le chiffre d'affaires a diminué de 5,5%.

De même, le bénéfice d'exploitation total ajusté a augmenté de 6,3% à 1,74 milliard de livres mais hors effets de change, il a reculé de 7,6%.

En volume, les ventes de produits du tabac ont baissé de 5,7%, en raison du ralentissement de l'ensemble du secteur.

Le groupe prévoit que son plan de réduction des coûts entraîne des économies de 130 millions de livres cette année, contre 90 millions prévus auparavant en novembre.

Martinne Geller; Claude Chendjou pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below