April 28, 2017 / 6:21 AM / 3 months ago

Inflation au Japon plus faible que prévu en mars

2 MINUTES DE LECTURE

L'inflation de base a été moins soutenue que prévu en mars au Japon et les dépenses des ménages de la troisième économie mondiale ont baissé à un rythme supérieur aux attentes le mois dernier, des données qui ne plaident pas pour un durcissement imminent de la politique monétaire ultra-accommodante de la Banque du Japon (BoJ). /Photo d'archives/Shohei Miyano

TOKYO (Reuters) - L'inflation de base a été moins soutenue que prévu en mars au Japon et les dépenses des ménages de la troisième économie mondiale ont baissé à un rythme supérieur aux attentes le mois dernier, des données qui ne plaident pas pour un durcissement imminent de la politique monétaire ultra-accommodante de la Banque du Japon (BoJ).

La production industrielle a également baisse plus que prévu en mars, mais toutes ces données n'empêchent pas les économistes de rester optimistes au sujet de l'activité de l'économie japonaise au vu de la bonne tenue de la demande internationale.

La Banque du Japon a annoncé jeudi le statu quo en matière de politique monétaire tout en se montrant plus optimiste au sujet des perspectives économiques du pays.

L'institut d'émission a cependant revu en légère baisse sa prévision d'inflation pour l'exercice fiscal en cours, ce qui laisse entrevoir un maintien de la politique monétaire ultra-accommodante de la BoJ afin que soit atteint son objectif d'une hausse de 2% des prix à la consommation.

L'inflation de base, qui inclut les prix pétroliers mais exclut celui des produits alimentaire frais, a été de 0,2% en mars, les prix à la consommation augmentant ainsi pour le troisième mois de suite.

Les économistes interrogés par Reuters avaient cependant anticipé une inflation annuelle de 0,3%.

Si l'on exclut également les prix pétroliers, l'inflation a été négative de 0,1% sur un an en mars, reculant pour la première fois depuis juillet 2013.

Les ventes au détail ont reculé de 1,3% sur un an en mars contre un consensus des économistes d'une baisse de 0,3%. La production industrielle s'est repliée de 1,2% le mois dernier contre un consensus de -0,8%.

Pour le mois d'avril, les manufacturiers disent cependant anticiper un bond de 8,9% de la production, laissant entendre que le repli de mars n'a été qu'un phénomène temporaire.

Le taux de chômage est pour sa part resté à 2,8% en mars et la disponibilité des emplois est à un pic depuis 1990.

Minami Funakoshi et Stanley White, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below