Sanofi dépasse les attentes au 1er trimestres, confiant pour le Dupixent

vendredi 28 avril 2017 10h12
 

par Matthieu Protard et Matthias Blamont

PARIS (Reuters) - Sanofi a dépassé au premier trimestre les attentes du marché grâce notamment à la médecine de spécialités de sa filiale américaine Genzyme et à la santé grand public et a fait part de sa confiance pour le Dupixent, son nouveau traitement contre l'eczéma.

Le géant français de la pharmacie, qui a confirmé vendredi ses objectifs pour 2017, estime que le Dupixent devrait connaître un succès commercial après que ce dernier a reçu fin mars le feu vert de l'autorité sanitaire américaine pour être commercialisé.

Ce traitement contre l'eczéma, développé en partenariat avec l'américain Regeneron et considéré comme un important relais de croissance pour Sanofi, dispose d'un potentiel de ventes annuelles de plus de quatre milliards de dollars d'ici 2022, selon les estimations d'analystes compilées par Thomson Reuters.

"Les premières prises en charge sont très encourageantes", a déclaré Olivier Brandicourt, le directeur général de Sanofi, lors d'une conférence de presse téléphonique. "Nous avons beaucoup travaillé avec les organismes payeurs (assurance santé, ndlr) dans la perspective du lancement."

A la Bourse de Paris, l'action Sanofi affiche la deuxième plus forte hausse de l'indice CAC 40 après Renault.

A 10h00, le titre gagne 1,99% à 87,68 euros alors qu'au même moment le CAC progresse de 0,08%.

"Bien que le groupe ait maintenant des marges pour dégager des résultats au-dessus de ses attentes, Sanofi a raison d'attendre encore un peu avant de revoir à la hausse ses objectifs (...) Le diabète reste un segment de marché très incertain", soulignent dans une note les analystes de Bryan, Garnier & Co, ajoutant qu'il fallait attendre aussi les premiers résultats de la commercialisation du Depixent et du Kevzara, un nouveau traitement de la polyarthrite rhumatoïde de Sanofi.

  Suite...

 
Sanofi a fait état vendredi de résultats supérieurs aux attentes au premier trimestre, soutenus par les activités de médecine de spécialités de sa filiale américaine Genzyme et celles de santé grand public. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann