La BCE maintient sa politique monétaire et son biais accommodant

jeudi 27 avril 2017 17h20
 

par Balazs Koranyi et Francesco Canepa

FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a maintenu inchangée jeudi sa politique monétaire et ses responsables n'ont pas évoqué un abandon de son biais accommodant, l'inflation au sein de la zone euro restant inférieure à son objectif pour une cinquième année consécutive en dépit d'une croissance économique au plus haut depuis la crise financière de 2008.

La BCE a maintenu son biais en faveur d'un nouvel assouplissement monétaire en cas de besoin, laissant la porte ouverte à de nouvelles baisses de taux ou à une augmentation de ses achats d'actifs.

Cette orientation est conforme aux attentes des marchés mais contraste toutefois avec les appels émanant d'Allemagne notamment en faveur d'une réduction progressive de la stimulation monétaire.

La BCE a ainsi laissé ses taux directeurs inchangés et a confirmé la poursuite de son programme d'achats d'actifs jusqu'à la fin de l'année au rythme de 60 milliards d'euros par mois.

"Les dernières données disponibles depuis notre réunion du mois de mars confirment que la reprise cyclique de l'économie de la zone euro devient de plus en plus solide et que les risques baissiers ont encore diminué", a déclaré Mario Draghi, le président de la BCE, lors de sa traditionnelle conférence de presse après la tenue du conseil des gouverneurs.

"Dans le même temps, les pressions sur l'inflation sous-jacente continuent de rester limitées et doivent encore manifester une tendance haussière convaincante", a-t-il poursuivi.

Prié de dire si les responsables monétaires de la BCE avaient discuté d'un abandon de la référence aux biais accommodants de la politique monétaire, Mario Draghi a répondu: "Nous n'en avons pas débattu (...) Je ne pense pas qu'il y ait un quelconque besoin de débattre (de l'enchaînement des changements de politique monétaire) maintenant."

Le président de la BCE a ajouté: "Nous n'avons pas suffisamment d'éléments probants pour modifier notre évaluation des perspectives d'inflation et nous ne sommes pas suffisamment confiants dans le fait que l'inflation va converger vers des niveaux cohérents avec notre objectif d'une manière durable et auto-entretenue."   Suite...

 
Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE), lors d'une conférence de presse. La BCE a maintenu inchangée jeudi sa politique monétaire et ses responsables n'ont pas évoqué un abandon de son biais accommodant, l'inflation au sein de la zone euro restant inférieure à son objectif pour une cinquième année consécutive en dépit d'une croissance économique au plus haut depuis la crise financière de 2008. /Photo prise le 27 avril 2017/REUTERS/Kai Pfaffenbach