Generali dit ne pas discuter fusion avec Axa

jeudi 27 avril 2017 12h08
 

MILAN (Reuters) - Assicurazioni Generali ne discute pas d'une fusion éventuelle avec son homologue français Axa, a déclaré jeudi Gabriele Galateri di Genola, le président du premier assureur italien.

Thomas Buberl, le directeur général d'Axa, avait déclaré fin mars que l'assureur français n'avait aucun intérêt à racheter Generali.

"Nous sommes suffisamment grands", avait-il dit, dans un entretien publié par le magazine suisse Bilanz. "Je n'ai besoin ni de Zurich ni de Generali. Beaucoup de groupes sont grands dans deux ou trois marchés pas plus; nous sommes dans le peloton de tête dans huit à dix marchés".

Galateri di Genola a également dit qu'il n'avait reçu aucune proposition de la banque italienne Intesa Sanpaolo.

Cette dernière avait annoncé en février qu'elle renonçait à son projet d'un rapprochement avec l'assureur italien, expliquant qu'une fusion ne créerait pas de valeur pour ses actionnaires.

(Bureau de Milan, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

 
Assicurazioni Generali ne discute pas d'une fusion éventuelle avec son homologue français Axa, a déclaré jeudi Gabriele Galateri di Genola, le président du premier assureur italien. Thomas Buberl, le directeur général d'Axa, avait déclaré fin mars que l'assureur français n'avait aucun intérêt à racheter Generali. /Photo d'archives/REUTERS/Leonhard Foeger