Les administrateurs de Wells Fargo malmenés par les actionnaires

mardi 25 avril 2017 20h23
 

par Dan Freed et Ross Kerber

PONTE VEDRA BEACH, Floride (Reuters) - L'ensemble du conseil d'administration de Wells Fargo a été reconduit mardi au terme d'une assemblée générale houleuse mais la position de certains administrateurs paraît fragilisée par le faible soutien que leur ont accordé les actionnaires.

Cette assemblée générale a été interrompue à plusieurs reprises par des actionnaires réclamant des explications aux dirigeants de la banque californienne au sujet du scandale de ses comptes fantômes.

Les 15 administrateurs ont reçu entre 53% et 99% de votes favorables, a dit un représentant du conseil. Dans la plupart des entreprises cotées à l'indice Standard & Poor's-500, les administrateurs bénéficient en moyenne d'environ 95% de votes favorables, selon le cabinet Semler Brossy.

Selon le code de Wells Fargo, un administrateur doit proposer sa démission s'il ne recueille pas l'avis favorable d'une majorité d'actionnaires votant lors de l'assemblée. En pratique, un administrateur recueillant moins de 80% de soutien devrait songer à démissionner, pense Charles Elson, un expert de ces questions au sein de l'Université du Delaware.

"S'ils sont en dessous de 80, je dirais qu'ils devraient pratiquer une profonde introspection", a déclaré Charles Elson.

Sur les 15 administrateurs de Wells Fargo, une dizaine faisait l'objet d'une recommandation négative de la part d'Institutional Shareholder Services (ISS). Cet influent cabinet de conseil d'actionnaires leur reproche, et notamment au président Stephen Sanger, d'avoir manqué à leurs obligations en matière de supervision de l'établissement.

Wells Fargo a reconnu en septembre avoir créé 2,1 millions de comptes au nom de ses clients mais sans les informer, les équipes commerciales de la banque cherchant ainsi à atteindre leurs objectifs de ventes. Le scandale a entraîné le départ en octobre de l'ancien PDG John Stumpf.

  Suite...

 
L'ensemble du conseil d'administration de Wells Fargo a été reconduit mardi au terme d'une assemblée générale houleuse mais la position de certains administrateurs paraît fragilisée par le faible soutien que leur ont accordé les actionnaires. /Photo d'archives/REUTERS/Jim Young