Kering signe un 1e trimestre 2017 historique grâce au succès de Gucci

mardi 25 avril 2017 21h29
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Kering a vu sa croissance décoller en début d'année, signant un premier trimestre historique grâce à un environnement redevenu porteur pour le luxe et aux performances exceptionnelles de Gucci, son principal centre de profits.

Le groupe, également propriétaire de Bottega Veneta ou Puma, a vu ses ventes grimper de 28,6% à 3,75 milliards d'euros, faisant largement mieux que les 3,16 milliards du consensus Inquiry Financial réalisé pour Reuters.

A taux de changes constants, sa croissance a atteint 28,6% - dépassant elle aussi haut la main les 13,6% attendus par les analystes - et 31,6% pour les seules marques de luxe.

Dans un marché qui profite d'une reprise du tourisme en Europe et de la demande en Chine, Kering fait mieux que LVMH - qui a accéléré la cadence à 13% au premier trimestre - et enregistre de loin la meilleure performance du luxe.

Gucci a signé son meilleur trimestre depuis 20 ans et dépassé toutes les prévisions avec une croissance organique de 48,3% (sur une base de comparaison favorable de +3,1%), alors que les analystes tablaient sur une hausse déjà particulièrement élevée de 21,4%.

Le succès ne se dément pas pour la griffe florentine qui avait déjà renoué avec une croissance à deux chiffres en 2016 grâce au renouveau stylistique du designer Alessandro Michele.

Ses ventes en magasins ont grimpé de plus de 60% en Europe de l'Ouest et en Asie hors Japon et de 46% aux Etats-Unis et toutes ses catégories de produits, sacs compris, ont enregistré des hausses à deux chiffres.

  Suite...

 
Kering a vu sa croissance littéralement décoller en début d'année, signant un premier trimestre historique et dépassant toutes les attentes grâce aux performances exceptionnelles de Gucci et Saint Laurent. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau