La famille Arnault se renforce dans LVMH, qui rachète Dior

mardi 25 avril 2017 14h46
 

par Pascale Denis et Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - LVMH et la holding Christian Dior SE ont annoncé mardi une opération stratégique qui se soldera par le rachat de Christian Dior Couture par LVMH et par le renforcement du contrôle de la famille Arnault sur le capital du numéro un mondial du luxe.

Le groupe aux 70 marques, dont Louis Vuitton, Bulgari ou Moët & Chandon, va racheter la maison de couture pour 6,5 milliards d'euros, dettes comprises, tandis que la famille Arnault va débourser de son côté 12,0 milliards d'euros pour racheter les minoritaires de la holding Christian Dior SE qui contrôle 41% de LVMH.

A l'issue de cette simplification de structure, attendue depuis longtemps par le marché, la participation de Groupe Arnault dans LVMH passera de 35% actuellement à près de 47% du capital, tandis que la famille Arnault sortira totalement du capital d'Hermès, l'opération étant partiellement financée par des titres du sellier.

Groupe Arnault détient aujourd'hui 8% d'Hermès, hérités de l'armistice conclu en 2014 après la guerre déclenchée par la montée masquée de LVMH dans le capital du groupe de la rue Saint-Honoré.

"Cette opération témoigne de la confiance de Groupe Arnault dans le potentiel de LVMH, qui voit un renforcement de son pôle mode-maroquinerie avec une marque à très fort potentiel", a déclaré Bernard Arnault, PDG de LVMH, lors d'une conférence de presse.

"Nous payons sans doute un peu cher mais, dans 30 ans, nous serons contents de l'avoir fait", a-t-il ajouté.

La valorisation de Dior Couture ressort à 15,6 fois son Ebitda, un niveau qui représente selon les analystes de Citi une prime de 15% à 20% par rapport aux multiples du secteur et un niveau assez peu éloigné de celui des récentes transactions.

  Suite...

 
LVMH a annoncé mardi un projet de rachat de la marque Christian Dior Couture pour une valeur d'entreprise de 6,5 milliards d'euros et une offre du groupe familial Arnault sur les minoritaires de la holding Christian Dior, qui détient la marque de haute couture, pour simplifier leurs structures. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau