25 avril 2017 / 05:41 / il y a 4 mois

Les USA imposent un droit de douane de 20% sur le bois d'oeuvre canadien

Les Etats-Unis vont imposer des droits de douane de 20% en moyenne sur des importations de bois d'oeuvre en provenance du Canada, a déclaré lundi le secrétaire au Commerce Wilbur Ross, nouvelle étape dans un différend commercial de longue date entre les deux voisins. /Photo d'archives/Gary Cameron

WASHINGTON (Reuters) - Les Etats-Unis vont imposer des droits de douane de 20% en moyenne sur des importations de bois d'oeuvre en provenance du Canada, a déclaré lundi le secrétaire au Commerce Wilbur Ross, nouvelle étape dans un différend commercial de longue date entre les deux voisins.

Les producteurs de bois américains avaient demandé au département du Commerce en novembre dernier, quand Barack Obama occupait encore la Maison blanche, de mener une enquête sur ce qui constitue à leurs yeux des subventions injustifiées accordées à leurs concurrents canadiens.

Ces derniers se fournissent en bois auprès de terres appartenant à l'Etat canadien tandis que les producteurs américains, dans leur grande majorité, coupent des arbres qui ont poussé sur des terres privées.

La mesure annoncée par Wilbur Ross, qui affectera quelque 5,66 milliards de dollars (5,21 milliards d'euros) de matériaux de construction importés, plante le décor d'une rénégociation à venir de l'Accord de libre-échange nord-américain (Alena) conclu il y a 23 ans entre les Etats-Unis, le Canada et le Mexique.

Le Canada a dénoncé les droits de douane - qui frappe le plus West Fraser Mills avec un taux de 24,12% et Canfor (20,26%) - et s'est engagé à défendre ses intérêts.

L'annonce de ces droits entraînait, vers 02h40 GMT, une hausse de 0,42% du dollar américain face au dollar canadien.

Wilbur Ross, qui a précisé que les droits de douane sur le bois canadien rapporteraient environ un milliard de dollars par an, a déclaré que le Canada "prenait déjà des mesures de rétorsion" contre les Etats-Unis avec les restrictions imposées sur les importations américaines de produits de protéines laitières hautement filtrés, utilisés par les fabricants de fromage.

La semaine dernière, le président américain Donald Trump a qualifié d'"injustes" les protections dont bénéficie l'industrie laitière canadienne.

Fin mars, l'administration Trump a lancé jeudi le chantier de la réforme du traité de l'Alena en faisant parvenir au Congrès une liste préliminaire, plutôt limitée, de priorités pour sa renégociation.

Cette renégociation devrait commencer cet été. Durant la campagne présidentielle américaine, Donald Trump s'était engagé à abroger l'Alena s'il n'était pas renégocié dans un sens plus favorable aux Etats-Unis.

David Lawder, Benoît Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below