Nikon porte plainte contre ASML et Carl Zeiss

lundi 24 avril 2017 11h17
 

FRANCFORT/TOKYO (Reuters) - Nikon a porté plainte contre ASML et Carl Zeiss [CZTOP.UL], estimant que la société néerlandaise et son fournisseur allemand emploient sa technologie de gravure sans son autorisation.

"Le fondement de la plainte de Nikon est qu'ASML et Zeiss usent d'une technologie brevetée de Nikon dans les matériels de lithographie d'ASML, employés dans le monde entier pour fabriquer des semiconducteurs, sans l'autorisation de Nikon, enfreignant par là-même les brevets de Nikon", explique le groupe japonais lundi dans un communiqué.

Nikon, le huitième équipementier des semiconducteurs mondial, a précisé qu'il avait porté contre les deux sociétés aux Pays-Bas, en Allemagne et au Japon.

Il ajoute qu'il réclame des dommages et intérêts et qu'il veut obtenir l'interdiction pour ASML et Zeiss, son fournisseur d'optiques, de vendre cette technologie.

ASML a une part de marché de 90% dans les machines haut de gamme de gravure des circuits électroniques dans les galettes de silicone, selon un rapport de Fitch Ratings datant de janvier.

"Le contentieux de Nikon est sans fondement, inutile et source d'incertitude pour l'industrie des semiconducteurs", a réagi Peter Wennink, PDG d'ASML, le troisième équipementier mondial des semiconducteurs et premier européen.

Il a ajouté qu'ASML avait tenté à plusieurs reprises de négocier avec Nikon la prorogation d'un accord de licences croisées.

Nikon a précisé que son action en justice faisait suite à l'échec d'une tentative de médiation par le biais d'un juge américain à la retraite l'an passé.

Carl Zeiss n'était pas disponible dans l'immédiat.   Suite...

 
Nikon a porté plainte contre ASML et Carl Zeiss pour infraction présumée au droit de la propriété intellectuelle. Le huitième équipementier des semiconducteurs mondial a précisé qu'il avait porté contre les deux sociétés aux Pays-Bas, en Allemagne et au Japon. /Photo d'archives/REUTERS/Thomas Peter