Les investisseurs rassurés par la qualification de Macron

dimanche 23 avril 2017 23h58
 

par Jemima Kelly

LONDRES/PARIS (Reuters) - L'euro s'est apprécié et les investisseurs s'attendent à une hausse des actifs financiers français, dette comme actions, lundi au lendemain de la qualification pour le second tour de l'élection présidentielle française d'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen.

Avec la progression de Jean-Luc Mélenchon dans les intentions de vote, les investisseurs s'étaient inquiétés d'un second tour qui aurait opposé le candidat de la France insoumise à Marine Le Pen et abouti à un duel entre deux eurosceptiques.

"Il y un maintenant un puissant front républicain qui est en train de cristalliser, et une large partie du centre droit et du centre gauche va soutenir Macron. Il sera très vraisemblablement président", a commenté Philippe Waechter, chef économiste de Natixis Asset Management.

"La réaction des marchés va être assez positive, l'euro devrait plutôt bien se tenir et l'écart de rendement entre la France et l'Allemagne devrait se réduire. Les marchés actions devraient être soulagés après la récente incertitude. Cela ne veut pas dire que nous verrons les actions monter sur toute la séance (de lundi), mais il y aura une hausse à l'ouverture."

Les primes de risques sur les actifs français s'étaient déjà réduites dans les jours précédant le scrutin, les sondages prévoyant dans l'ensemble un second tour entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen et une très nette victoire du candidat d'En Marche! dans un tel cas de figure.

L'écart entre les rendements à 10 ans des obligations d'Etat françaises et allemandes s'était ainsi resserré à un peu plus de 60 points de base vendredi contre un pic à près 80 points de base le 21 février. Il est toutefois loin d'avoir retrouvé ses niveaux de l'été dernier lorsqu'il oscillait autour de 25 points de base. La sous-performance de la Bourse de Paris par rapport à celle de Francfort s'était corrigée.

LES CRAINTES D'UN FREXIT SE DISSIPENT   Suite...

 
L'euro s'est apprécié et les investisseurs s'attendent à une hausse des actifs financiers français, dette comme actions, lundi au lendemain de la qualification pour le second tour de l'élection présidentielle française d'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen. /Photo prise le 23 avril 2017/REUTERS/Benoît Tessier