Les traders se préparent à une nuit agitée dimanche

jeudi 20 avril 2017 15h24
 

par Maya Nikolaeva et Sudip Kar-Gupta

PARIS (Reuters) - La place de Paris et tous les marchés financiers mondiaux se préparent activement à une nuit potentiellement agitée dimanche après l'annonce du résultat, encore imprévisible, du premier tour de l'élection présidentielle française.

Comme lors du référendum qui a décidé de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, banquiers, traders et gérants de fonds se mettent en ordre de bataille pour gérer les effets d'une éventuelle présence au second tour de Marine Le Pen ou de Jean-Luc Mélenchon, voire des deux.

Le scénario d'un "Frexit", une sortie de la France de l'euro et de l'Union européenne, apparaissait relativement improbable il y a encore quelques semaines. Mais la percée du candidat de la France insoumise et la solidité dans les sondages de la présidente du Front national donnent à présent des sueurs froides aux milieux financiers.

Les équipes de recherche des banques françaises ont déjà été très sollicitées. Société générale prévoit par exemple pour ses clients pas moins de quatre conférences téléphoniques avec des économistes et des analystes entre 22h00 dimanche et 14h00 lundi.

A l'instar d'autres sociétés de gestion, La Française, qui gère quelque 60 milliards d'euros d'actifs, a par exemple mobilisé une équipe spéciale pour la soirée de dimanche.

PRÊT POUR DIMANCHE !

"Je serai prêt dimanche et lundi mais mon espoir est qu'il n'y aura pas de scénario catastrophe et que je n'aurai pas à travailler", confie un analyste basé à Londres alors que la volatilité du taux de change euro/dollar témoigne actuellement de la nervosité des investisseurs.   Suite...

 
La place de Paris et tous les marchés financiers mondiaux se préparent activement à une nuit potentiellement agitée dimanche après l'annonce du résultat, encore imprévisible, du premier tour de l'élection présidentielle française. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Gaillard